Alerte Témoin

Les premiers contrats financiers Etat/collectivités signés dans les prochains jours

Publié le 06/04/2018 - 09:45
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:07

Edouard Philippe a annoncé ce jeudi 5 avril 2018 à Dijon qu'il signera "dans les prochains jours" les premiers contrats financiers entre l'Etat et les grandes collectivités pour limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement. 

capture_decran_2018-04-06_a_09.21.17.png
© France urbaine

"Parmi les premiers signataires, nous compterons peut-être la métropole Nice-Cote d'Azur, peut-être Bordeaux Métropole", a-t-il déclaré devant les élus de l'association France Urbaine, qui rassemble les maires des grandes villes et agglomérations. Un contrat entre l'Etat et Toulouse Métropole devrait également être signé mi-avril. 

  • L'objectif du gouvernement est d'engager les 322 principales collectivités françaises - régions, départements, grandes villes... - à limiter à 1,2% la hausse annuelle de leurs dépenses de fonctionnement pendant le quinquennat. 

Les premiers contrats seront signés "avec des présidents de département, de métropole, avec des maires et peut-être des volontaires - car figurez-vous qu'il y en a -", hors de la liste des 322, a précisé Edouard Philippe. 

 "L'objet de la contractualisation n'est pas de baisser la dépense publique locale", mais "de maîtriser son augmentation", a-t-il souligné. L'ensemble des 103 grandes villes, métropoles et agglomérations que regroupe France Urbaine sont toutes concernées par la contractualisation avec l'Etat. Soit un total d'environ 2.000 communes. 

Le taux moyen de hausse des dépenses de 1,2% doit être modulable en fonction des situations locales (évolution de la population, efforts d'économie déjà réalisés...). En cas de non-respect de cet objectif, les collectivités s'exposent à des pénalités. 

Tout en soutenant le processus de "contractualisation", le président de France Urbaine, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, avait auparavant insisté pour que "les dépenses imposées par l'Etat aux collectivités ne figurent pas dans les périmètres" des contrats. 

Autre demande forte des élus : une "clause de revoyure sur la méthode" un an après la signature des contrats. L'Etat et les collectivités ont jusqu'au 30 juin pour parvenir à des accords et des discussions sont en cours partout en France entre les élus concernés et les préfets.

 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

3.400 lits d’hospitalisation ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit gérer l'épidémie de coronavirus, les chiffres publiés mardi 29 octobre 2020 par son ministère vont rappeler la crise des hôpitaux à son bon souvenir. Selon l’étude, un peu plus de 3.400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français. Dans le même temps, ils ont créé 1.500 places d’hospitalisation partielle.

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.06
couvert
le 02/10 à 0h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %

Sondage