Les Vaîtes : naissance d'un nouveau quartier à l'est de Besançon

Publié le 14/11/2016 - 17:21
Mis à jour le 17/11/2016 - 09:53

Le projet d’écoquartier des Vaîtes, qui doit à terme compter 1.150 logements, a été officiellement lancé ce lundi 14 novembre 2016 sur le site même où seront construits les premiers bâtiments. La livraison des premiers logements est prévue pour 2019. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau quartier situé à l’est de Besançon.

Plus de dix ans après le lancement des premières études, après 16 réunions publiques et quelques contentieux, l'écoquartier des Vaîtes va enfin voir le jour. Comme décidé en 2014 en conseil municipal, sa mise en œuvre a été confiée à un aménageur, la société publique locale "Territoire 25", avec un objectif : insérer le projet dans son environnement paysager tout en préservant l’identité naturelle du site comme la colline des Bicquey et le creux du vallon qui ont connu un long passé de maraichage.

  • Jean-Louis Fousseret : "Nous allons aménager dans le respect du cadre paysager et des activités maraichères historiques"

L'idée de construire un véritable quartier aux Vaites est née il y a une quinzaine d'années. "L’enjeu consistait à réunir autour d’une même table la Ville, les propriétaires l’État pour les fouilles archéologiques notamment , afin de trouver un nouvel horizon à ce quartier avec un double enjeu : celui de la mixité? sociale et celui du développement durable" a rappelé le maire de Besançon sur le site même où sera implantée la maison du projet de l'écoquartier.

  • Le nouvel écoquartier des Vaîtes est situé près de l’entrée nord-est de Besançon (pôle culturel des Tilleuls, zone commerciale des Marnières). Il sera connecté au centre-ville ainsi qu’au pôle d’échanges de la gare Viotte par le tramway.

La consultation des promoteurs est en cours sur les trois premiers ilots. Début 2017, les premiers travaux de viabilité et de réalisation des premiers espaces publics vont démarrer. En 2019, seront livrés les premiers logements autour de la station de Tramway « Vaîtes ».

Jean-Louis Fousseret a profité de ce lancement officiel pour saluer l'implication des habitants, des propriétaires et des conseils consultatifs d'habitants. "Ils ont joué un rôle primordial dans sa conception en s’impliquant massivement lors des phases de concertation. Notamment pour travailler sur les espaces publics, les espaces verts, les voiries, les déplacements, les formes d’habitat, l’énergie, etc. (…)Cet écoquartier est la réponse de la ville aux besoins des citoyens soucieux de concilier respect de l’environnement et cadre de vie d’exception. Il nous reste aujourd’hui à réussir le pari du « vivre ensemble".

D'ailleurs, des ateliers se poursuivent entre François Grether, l'architecte urbaniste du projet (grand prix de l'urbanisme en 2012) et les promoteurs pour coconstruire ce projet. "Nous avons souhaité inscrire ce quartier dans une démarche de développement durable. Il a reçu en 2015 le diplôme « Engagé dans la labellisation Écoquartier" a poursuivi le maire.  

1.150 logements

Les bâtiments construits seront variés de par leur nature et leur taille. Les logements seront orientés vers la nature d’où le choix de logements traversant, des jardins en rez-de-chaussée, des balcons et terrasses aux étages, etc. Les implantations sont réfléchies en vue d’améliorer le bilan énergétique selon la nature du terrain. L'objectif est d'approcher les 40% d’énergie renouvelable. Pour le premier secteur, un dispositif de géothermie avec des sondes profondes est envisagé.

 Le quartier sera doté d’espaces de vie partagés et d’équipements publics comme une  "bande verte active" avec jardins potagers, vergers, aires de jeux et espaces de promenade. ?Une salle de quartier sera construite afin de favoriser les rencontres entre habitants. Enfin, pour satisfaire le besoin des familles, un nouveau groupe scolaire verra le jour en 2021, avec la pose d’une première pierre en 2019.

Le programme en chiffres

23 ha de surface de plancher :  1150 logements en petits collectifs (programmes d’habitat intermédiaire, de logements individuels denses) dont 20 % de locatif social et 15 % de logements à "prix abordables".

2.000 à 3.000 m² de commerces et de services en cœur de quartier, aux abords de la station de tramway “Schweitzer”. 

Un nouveau groupe scolaire, crèche / halte-garderie, et une nouvelle salle polyvalente de quartier (2021)

Le Calendrier

2016

  • Conception des espaces publics et travail avec les opérateurs immobiliers sur les premiers programmes de logements. 

2017 

  • Début des premiers aménagements d’espaces publics au Sud du quartier et aux abords de la station “Les Vaîtes”. 
  • Début des premiers travaux de construction de logements autour de la station de tramway “Les Vaîtes”. 

2018 - 2019 

  • Livraison des premiers espaces publics.
  • Livraison des premiers programmes de logements. 
  • Début des travaux d’un nouveau groupe scolaire, crèche (livraison : rentrée 2021). 

Les opérateurs proches du dossier : ICADE, ATIK, ADIM, ARDISSA, BVM, EIFFAGES, SMCI, GBH et Néolia. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.43
légère pluie
le 21/06 à 15h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
86 %