Les ventes de morbier progressent

Publié le 17/04/2015 - 11:57
Mis à jour le 17/04/2015 - 11:57

L'assemblée générale du syndicat interprofessionnel du morbier s'est tenue ce 14 avril au lycée agricole de Levier. L'occasion de rappeler que les ventes et la production de ce fromage augmentent et d'aborder dans le même temps la question de la régulation de l'offre, suite à la fin des quotas laitiers.

dsc02930.jpg
Le président du syndicat du morbier, Claude Philippe, défend son AOP.

Trait très morbier

Du côté des producteurs, la fin des quotas laitiers reste au cœur des inquiétudes. La régulation de l’offre et ses modalités d’application étaient justement ouvertes à la discussion. La plus grande crainte de la filière étant de se retrouver soumise aux aléas de l’absorption des volumes d’excédent de la filière Comté. La qualité du morbier pourrait aussi être mise en cause soit par un affinage trop long ou trop court.

« Un audit vient d’être lancé auprès des producteurs pour savoir ce qu’ils veulent faire », remarque Claude Philippe, président du syndicat. La régulation pouvant être « un facteur de croissance » d'après lui. L'exemple du Comté en étant la preuve.

Les restrictions éventuelles ont toutefois du mal à passer pour les producteurs. Parmi les pistes évoquées, il y a ainsi l’encadrement de la production sur une période donnée et non sur l’année entière. Un plan pourrait être voté d’ici 2016 en cas de consensus.

Plus de 9.400 tonnes vendues en 2014

Du côté des consommateurs, en revanche, pas d'inquiétude. Par rapport à 2013, ce sont 431 tonnes supplémentaires qui ont été vendues. On peut dire que le morbier séduit ! Les consommateurs seraient de plus en plus nombreux à le plébisciter puisqu’en 2010, seules 7 956 tonnes avaient été vendues. La progression annuelle moyenne est de 4,8% depuis cette période. Les ventes intra-filières augmentent également avec 1313 tonnes enregistrées en 2014 (contre 909 tonnes en 2013).

Un marché qui reste concurrentiel

Parallèlement, les chiffres sont en hausse côté production, passant d’un peu plus de 9 800 tonnes produites à plus de 10 000 tonnes entre 2013 et 2014. De quoi satisfaire le syndicat qui nuance toutefois : le marché reste concurrentiel, comme le remarque Claude Philippe. « Les prix appliqués en région nous obligent à chercher de nouvelles orientations. Les marges sont étroites. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Grand Besançon Métropole : « Tous mobilisés pour notre territoire, ses habitants et l’activité économique »

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, a animé jeudi 29 octobre 2020 une réunion de Bureau de la Communauté urbaine en présence de l’ensemble des vice-présidents et conseillers communautaires délégués, lors de laquelle la situation sanitaire et ses conséquences économiques ont été évoquées, apprend-on dans un communiqué.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.1
nuageux
le 30/10 à 15h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
90 %

Sondage