Levothyrox : l'ancienne formule sera disponible « tout au long de 2019 »

Publié le 06/11/2018 - 13:51
Mis à jour le 06/11/2018 - 13:51

Les patients en possession d'une ordonnance pourront trouver l'ancienne formule en pharmacie, mais la mesure doit rester « transitoire », insiste le laboratoire Merck.  

2013-02-08-_pharmacie.jpg
image d'illustration ©miss dom
PUBLICITÉ

Le laboratoire Merck va poursuivre la mise à disposition de l’ancienne formule du Levothyrox pour les patients français qui disposent d’une ordonnance «tout au long de l’année 2019», a indiqué à l’Agence France-Presse Valérie Leto, pharmacien responsable de Merck France. Moins de 50 000 boîtes seront mises à disposition par mois, un volume qui correspond «aux volumes mis à disposition en 2018» et aux «besoins des patients », selon Valérie Leto, qui a insisté sur le caractère « transitoire » de cette période «qui doit permettre aux patients de trouver une solution alternative pérenne ».

« L’ancienne formule sera mise à disposition de tous les patients qui ont une ordonnance »

Le tribunal de grande instance de Toulouse a limité lundi l’obligation de mise à disposition de l’ancienne formule du Levothyrox (Euthyrox) à une durée de trois mois à compter du 1er janvier 2019 pour 39 patients, mais le laboratoire a confirmé mardi à l’Agence France-Presse que tous les patients munis d’une ordonnance pourront se fournir en 2019. « L’ancienne formule sera mise à disposition de tous les patients qui ont une ordonnance, et pas seulement les 39 patients concernés par la décision du tribunal de Toulouse », a précisé à l’Agence France-Presse Valérie Leto.

« Une demande de l’agence nationale de sécurité du médicament » ?

Le laboratoire affirme répondre à une demande de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui a listé fin octobre cinq solutions pérennes pour les patients souffrant de troubles de la thyroïde et a déclaré évaluer « d’autres spécialités princeps ou génériques » pour « la diversification de l’offre thérapeutique ». « Concernant Euthyrox (médicament équivalent à l’ancienne formule de Levothyrox), l’ANSM a demandé au laboratoire Merck de poursuivre sa mise à disposition en France sur l’année 2019 pour permettre aux patients encore traités par Euthyrox de s’adapter à un nouveau traitement », a précisé l’ANSM dans un communiqué publié le 31 octobre.

L’ANSM a rappelé qu’Euthyrox est «disponible pour une durée et dans des quantités limitées » et que « les médicaments à base de lévothyroxine disponibles de façon régulière et pérenne doivent être privilégiés». L’ancienne formule du Levothyrox est importée d’Allemagne, puisque Merck ne dispose pas d’autorisation de mise sur le marché français pour l’Euthyrox, mais seulement d’autorisation d’importations. En Allemagne, la nouvelle formule remplacera l’ancienne au cours du premier semestre 2019, mais Merck s’engage à continuer à fournir l’ancienne formule aux patients français en 2019 «à partir d’importations d’autres pays européens», a précisé Valérie Leto. L’Agence européenne des médicaments avait rendu en juillet un avis favorable au lancement de la nouvelle formule du Levothyrox dans 21 pays.

Le laboratoire affirme n’avoir pas reçu de demandes de mise à disposition de l’ancienne formule dans les pays en transition. Valérie Leto a insisté sur l’existence de « solutions pérennes » alternatives dans les pays concernés, par exemple la Suisse.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.69
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage