Loi travail : Hollande exclut un retrait du texte, Valls rencontre l'Unef

Publié le 10/03/2016 - 18:05
Mis à jour le 11/03/2016 - 14:46

Le projet de loi proposé par la ministre du Travail, Myriam El Khomri n'a pas fini de faire parler. Alors que 2 500 personnes étaient présentes ce mercredi 9 mars 2016 place de la Révolution à Besançon afin de protester contre la loi, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé qu'il recevrait "les organisations de jeunesse" demain à Matignon tandis que François Hollande, Président de la République, a déclaré ce jeudi qu'il y aura "forcément" des "corrections à établir" et que "le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l'entreprise".

dsc_5999.jpg
©maCommune.info
PUBLICITÉ

François Hollande contre le retrait du texte

François Hollande a exclu ce jeudi 10 mars 2016 un retrait du projet de loi travail, celui-ci n’étant pas encore présenté, mais reconnait qu’il y aurait « forcément » des « corrections à établir« . Il souligne que « le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l’entreprise« . « On prépare un texte (…) qui n’est pas encore connu (…) il va être présenté au Conseil des ministres le 24 mars, c’est sur ce texte que le Parlement aura à se prononcer. L’idée n’est pas de retirer ce qui n’a pas encore été adopté, présenté« , a-t-il affirmé lors d’une visite d’entreprise en Seine-et-Marne suivie d’une table ronde.

Manuel Valls rencontrera l’Unef

Au lendemain des manifestations contre le projet de loi El Khomri, Manuel Valls fait un pas vers les organisations de jeunesse, qu’il recevra vendredi 11 mars 2016, avant d’annoncer, le lundi suivant aux partenaires sociaux, jusqu’où il acceptera de revoir sa copie. Aucune réforme n’a mis autant de monde dans la rue, depuis la légalisation du mariage homosexuel.

Ce n’est qu’un « premier avertissement« , a prévenu Force ouvrière. Une nouvelle journée de grèves et de manifestations est fixée au 31 mars 2016, un appel de FO, CGT, Solidaires notamment. Quant à l’Unef, le principal syndicat étudiant, elle donne rendez-vous dès le 17 mars 2016. De leur côté, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l’Unsa et la Fage (étudiants) ont prévu des rassemblements le 12 mars 2016 pour demander des modifications, plutôt qu’un retrait, du projet de loi. Mais elles n’excluent pas une plus forte mobilisation si elles ne sont pas entendues. Selon l’Unef, 100 000 jeunes étaient dans les cortèges mercredi. Myriam El Khomri estime, elle, que sa réforme « est faite pour que les jeunes puissent entrer plus facilement sur le marché du travail en étant en CDI« .

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.88
ciel dégagé
le 16/07 à 3h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1018.15 hPa
Humidité
94 %

Sondage