Loi travail : Hollande exclut un retrait du texte, Valls rencontre l'Unef

Publié le 10/03/2016 - 18:05
Mis à jour le 11/03/2016 - 14:46

Le projet de loi proposé par la ministre du Travail, Myriam El Khomri n'a pas fini de faire parler. Alors que 2 500 personnes étaient présentes ce mercredi 9 mars 2016 place de la Révolution à Besançon afin de protester contre la loi, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé qu'il recevrait "les organisations de jeunesse" demain à Matignon tandis que François Hollande, Président de la République, a déclaré ce jeudi qu'il y aura "forcément" des "corrections à établir" et que "le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l'entreprise".

dsc_5999.jpg
©

François Hollande contre le retrait du texte

François Hollande a exclu ce jeudi 10 mars 2016 un retrait du projet de loi travail, celui-ci n'étant pas encore présenté, mais reconnait qu'il y aurait "forcément" des "corrections à établir". Il souligne que "le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l'entreprise". "On prépare un texte (...) qui n'est pas encore connu (...) il va être présenté au Conseil des ministres le 24 mars, c'est sur ce texte que le Parlement aura à se prononcer. L'idée n'est pas de retirer ce qui n'a pas encore été adopté, présenté", a-t-il affirmé lors d'une visite d'entreprise en Seine-et-Marne suivie d'une table ronde.

Manuel Valls rencontrera l'Unef

Au lendemain des manifestations contre le projet de loi El Khomri, Manuel Valls fait un pas vers les organisations de jeunesse, qu'il recevra vendredi 11 mars 2016, avant d'annoncer, le lundi suivant aux partenaires sociaux, jusqu'où il acceptera de revoir sa copie. Aucune réforme n'a mis autant de monde dans la rue, depuis la légalisation du mariage homosexuel.

Ce n'est qu'un "premier avertissement", a prévenu Force ouvrière. Une nouvelle journée de grèves et de manifestations est fixée au 31 mars 2016, un appel de FO, CGT, Solidaires notamment. Quant à l'Unef, le principal syndicat étudiant, elle donne rendez-vous dès le 17 mars 2016. De leur côté, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa et la Fage (étudiants) ont prévu des rassemblements le 12 mars 2016 pour demander des modifications, plutôt qu'un retrait, du projet de loi. Mais elles n'excluent pas une plus forte mobilisation si elles ne sont pas entendues. Selon l'Unef, 100 000 jeunes étaient dans les cortèges mercredi. Myriam El Khomri estime, elle, que sa réforme "est faite pour que les jeunes puissent entrer plus facilement sur le marché du travail en étant en CDI".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.67
pluie modérée
le 01/12 à 6h00
Vent
5.86 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage