Alerte Témoin

Loto du patrimoine en péril : 250 sites prioritaires dévoilés par Stéphane Bern

Publié le 30/03/2018 - 13:46
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:48

En Bourgogne-Franche-Comté, 19 sites ont été présélectionnés dont les hangars de l'aérodrome de Besançon – Thise.

aerodrome_besancon_thise_02.jpg
© Arnaud25 CC0

la liste complète en Bourgogne Franche-Comté

PUBLICITÉ

Au mois de septembre 2017, l'animateur Stéphane Bern a été missionné par Emmanuel Macron pour détecter le patrimoine français en péril. Depuis, 2.100 propositions de sites en péril ont été remontées sur le site participatif du ministère de la Culture. Une liste non exhaustive de 250 lieux prioritaire a été dévoilée ce jeudi 29 mars sur le site du journal Le Point.

Un comité de sélection doit se réunir ce mardi 3 avril pour affiner la liste. "On va devoir regarder si les propriétaires sont 'défaillants' ou pas. S'ils le sont, on sera obligé de les écarter. On ne peut pas les contraindre sauf si l'État décide de financer les travaux à sa place, mais ça, c'est une autre procédure" a précisé Stéphane Bern au micro de RTL.

Au tirage … et au grattage 

Le principe de ce "loto du patrimoine" est de financer ces travaux par un jeu de grattage édité à partir du 3 septembre 2018. Sur les tickets 14 monuments sélectionnés seront à l'honneur. La part taxée par l'État sera reversée à la Fondation du patrimoine, qui accompagne les projets de restauration.

Ce jeu sera un complément du tirage spécial du loto la veille des Journées européennes du Patrimoine, dont les recettes fiscales - estimées par le gouvernement entre 15 et 20 millions d'euros - seront affectées à un fonds spécifique baptisé "Patrimoine en péril".

Stéphane Bern estime qu'il y a urgence à "sauver" le patrimoine français, notamment dans les villages. Si des milliers de bâtiments sont dans un tel état, c'est parce que "la ligne budgétaire d'entretien est souvent utilisée pour autre chose" analyse-t-il. "n restaure, car on n'a pas entretenu en temps et en heure".  La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, estime de son côté qu"un quart des monuments protégés sont jugés en mauvais état et 5%, soit environ 2.000 monuments, sont considérés en état de péril".

Les 19 sites retenus en Bourgogne-Franche-Comté

Franche-Comté

Remise aéronautique de l’aérodrome de Besançon-Thise

  • Coût total : 2 444 887 €
  • Restant à trouver : 300 000 €

Église de Rupt-sur-Saône

  • Coût total : 366 989 €
  • Restant à trouver : 72 000 €

Puits à sel de Montmorot

  • Coût total : 33 750 €
  • Restant à trouver : 15 000 € 

Église Saint-Etienne-de-Châtel (Gizia)

  • Coût total : 418 000 €
  • Restant à trouver : 150 000 € 

Église de Sézéria (Orgelet)

  • Coût total : 250 000 €
  • Restant à trouver : 150 000 €

Grande fontaine (Avrigney)

  • Coût total : 169 914 €
  • Restant à trouver : 50 000 €

Église Le Val-Saint-Eloi

  • Coût total : 305 256 €
  • Restant à trouver : 100 000 €

Fontaine-lavoir Saint-Maximin (Foucherans)

  • Coût total : 68 950 €
  • Restant à trouver : 17 750 € 

Fontaine-abreuvoir de Montagney

  • Coût total : 132 723 €
  • Restant à trouver : 44 363 €

En Bourgogne 

Grande forge (Buffon)

  • Coût total : 315 500 €
  • Restant à trouver : 125 750 € 

Église Saint-Martin (Arc-sur-Tille)

  • Coût total : 364 037 €
  • Restant à trouver : 243 230 € 

Définitoire de l’abbaye de Cîteaux (Saint-Nicolas-lès-Cîteaux)

  • Coût total : 6 000 €
  • Restant à trouver : 140 000 €

Puits Hottinguer (Epinac)

  • Coût total : 310 097 €
  • Restant à trouver : 146 244 € 

Maison dite Sévigné (Bourbon-Lancy)

  • Coût total : 105 000 €
  • Restant à trouver : 56 000 €

Église de Lacanche

  • Coût total : 1 063 130 €
  • Restant à trouver : 366 905 € 

Écuries du château de Chaumont- Laguiche  (Saint-Bonnet-de-Joux)

  • Coût total : 546 000 €
  • Restant à trouver : 328 000 €

Lavoirs (Péronne)

  • Coût total : 42 053 €
  • Restant à trouver : 37 000 €

Château de la Roche (Larochemillay)

  • Coût total : 135 000 €
  • Restant à trouver : 95 000 €

Poterie du château de la Montagne (Saint-Honoré-les-Bains) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

"Dancing Machine" au Frac Franche-Comté : soyez acteur de l'exposition

L'année 2020 sera placée sous le signe de la danse et des arts plastiques. La première exposition de l'année, Dancing machine, s'intéresse aux contraintes internes au corps, avec notamment des œuvres de Agnès Geoffray, Esther Ferrer, Hans Bellmer ou encore Markus Raetz. Cette exposition, largement participative, invite le public à manipuler, expérimenter, mettre en jeu son propre corps, jusqu'au 26 avril…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.28
partiellement nuageux
le 18/02 à 21h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
82 %

Sondage