Violences : Ludovic Fagaut appelle à un conseil municipal délocalisé dans Planoise

Publié le 03/01/2023 - 17:17
Mis à jour le 05/01/2023 - 15:57

En réaction à la publication sur maCommune.info de la lettre ouverte d'un collectif de citoyens dénonçant les violences dans le quartier de Planoise lundi 2 janvier, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon, a réagi ce mardi en appelant à délocaliser le conseil municipal de rentrée au sein de ce quartier.

Ludovic Fagaut © Damien Poirier
Ludovic Fagaut © Damien Poirier

Pour Ludovic Fagaut, "l'appel au secours des habitants de Planoise ne doit pas rester sans réponse".

Pour répondre à cet appel et "en cohérence avec notre engagement pour les quartiers bisontins et notamment celui de Planoise", les élus de Besançon Maintenant invitent la maire de Besançon à "organiser le conseil municipal de rentrée au sein de ce quartier". Selon lui, ce dernier pourrait se dérouler à l'espace Mandela pour accueillir, "comme lors de chaque conseil à l'hôtel de Ville, les habitants désireux de participer à un conseil municipal et de s'approprier les sujets municipaux débattus".

"La République doit reprendre ses droits dans ce quartier et cela commence par ses élus", Ludovic Fagaut.

Pour Ludovic Fagaut, cette initiative est une réponse "indispensable pour ne pas laisser un sentiment d’abandon s’installer chez les habitants" suite aux divers événements tragiques de ces dernières semaines.

"La démocratie de proximité est plus que jamais essentielle"

Le Républicain l'assure, "d'autres collectivités ont déjà réalisé un tel exercice de démocratie de proximité comme par exemple l’assemblée plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qui s'est délocalisée à plusieurs reprises en divers lieux dans les différents départements qui composent notre région". Dans d'autres communes, Lons-le-Saunier, Angers, Cannes, Croix ou encore Toulouse, "la délocalisation exceptionnelle du conseil municipal en dehors de l'hôtel de Ville a déjà démontré tout son intérêt. La démocratie de proximité est plus que jamais essentielle pour assurer chaque citoyen de la présence continue de la République et de la prise en compte des problématiques locales par les élus".

Enfin, à l'occasion de ce conseil délocalisé, le groupe des élus de Besançon Maintenant demande que soit inscrit à l’ordre du jour un point spécifique intégrant les divers sujets de préoccupation des habitants de Planoise que sont "la sécurité, l'urbanisme, l'éducation et le soutien au tissu associatif".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.08
couvert
le 04/02 à 18h00
Vent
2.52 m/s
Pression
1037 hPa
Humidité
93 %