L'Université de BFC vise une reconnaissance à l'échelle internationale

Publié le 10/02/2021 - 16:36
Mis à jour le 11/02/2021 - 08:09

La crise sanitaire ne semble pas arrêter les projets de l’université de Bourgogne Franche-Comté. Cette dernière se définit comme une université fédérale mettant en lien les organismes de recherche. Elle espère également obtenir la labellisation « I-SITE » en juin 2021 tout en développant des formations à visée internationale appelées« Graduate School »…

Les querelles entre les établissements de Bourgogne et de Franche-Comté semblent être, ou plutôt, doivent être de l'histoire ancienne si l'on en croit le discours rassembleur de Dominique Grevey, élu président de la communauté d'universités et d'établissements (Comue) Université Bourgogne Franche-Comté* en décembre 2020. Pour rappel en février 2019, une campagne publicitaire de la métropole de Dijon avait réalimenté la gue-guerre entre Bourgogne et Franche-Comté (voir notre article).

Selon lui, tout le monde a "trouvé sa place" en ayant conscience que "l'avenir se construit". Aussi, il qualifie le passage de la première gouvernance à la seconde de "passage à l'âge adulte" : "La crise d'adolescence du système est passée. La première gouvernance a essuyé les plaintes, les personnes n'ont pas réussi à tomber d'accord sur un consensus. On entre à l'âge adulte désormais", précise-t-il.

Faire bloc, c'est aussi sortir d'une situation difficile ensemble, selon lui. À titre d'exemple, il donne le sujet des repas des étudiants. Les chefs d'établissement ont contacté le Premier ministre pour que les étudiants puissent manger dans l'enceinte du Crous. "Nous avons vu que certains d'entre eux mangeaient à quatre dans une voiture. Je ne pense pas que cela soit très respectueux des gestes barrières", lance-t-il. (NDLR Les Resto U' ont rouvert depuis ce mercredi 10 février 2021, voir notre article ici).

Une projection à l'international

Pour le président, l'UBFC est avant tout une "université fédérale de la recherche" : "Si l'on veut briller à l'international, il faut améliorer notre ancrage territorial. Nous devons essayer de faire masse pour exister au niveau national et international", souligne-t-il en rappelant que le principal financeur de l'université est le Ministère de la Recherche et de l'Innovation. "Il ne faudrait pas que l'on nous oublie", prévient-il.

Le projet de labellisation I-SITE

Porté par l'UBFC,  le projet PIA "I-SITE-BFC" (initiatives sciences innovation territoire économique en Bourgogne Franche-Comté), a été lauréat en 2016 du programme "Investissements d'avenir". Il a pour ambition de créer un environnement international qui attire les étudiants et chercheurs du monde entier. Ce projet vise également à davantage d'échanges internationaux pour ouvrir des opportunités d'emplois.

En avril prochain, un jury international évaluera les avancées du site de Bourgogne Franche-Comté. Un financement pourra ensuite être accordé à l'université.

L'I-SITE promeut ses masters à l'étranger afin de permettre les doubles diplômes internationaux. Il favorise la mobilité des étudiants en leur permettant d'effectuer des recherches, par exemple, dans des laboratoires internationaux.

La formation Graduate School

En Amérique du Nord anglophone, les établissements d'enseignement supérieur (en anglais : graduate schools) sont des structures universitaires offrant des programmes menant aux diplômes de maîtrise ou de doctorat.

Concrètement, ces formations pourront être en lien avec des laboratoires de recherche et tenteront de relever trois défis :

  • Celui des matériaux intelligents ou technologiques afin de répondre à des enjeux de société (comme l'acceptabilité des nouvelles technologies dans la prise en compte du développement durable) : graduate school EIPHI-BFC
  • Celui de la transition socioécologique : graduate school Transbio
  • Celui de la santé et des "soins intégrés et individualisés" : graduate school Intherapi

L'UBFC, c'est quoi ?

* L'UBFC est composée de sept établissements : Université de Franche-Comté, Université de Bourgogne, Université de Belfort-Montbéliard, École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon (ENSMM), Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement (AgrosupDijon), Burgundy School of Business (BSB) et École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM). Plus d'explications avec Dominique Grevey, président de la Comue Université Bourgogne Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7
nuageux
le 23/04 à 12h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %