Macron lance la Semaine de l'industrie en promouvant le "made in France" numérique

Publié le 31/03/2015 - 08:57
Mis à jour le 31/03/2015 - 08:57

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a lancé lundi 30 mars 2015 la Semaine de l’industrie en promouvant le « made in France » dans les nouvelles technologies et en annonçant une nouvelle loi pour l’été afin de « déverrouiller » l’économie et « accélérer la reprise en cours ». 

 ©
©

Au lendemain de la déroute socialistes aux élections départementales, le ministre a assuré qu'il allait maintenir le cap et que la "réindustrialisation" était au coeur de la stratégie du gouvernement. "On n'arrête pas une politique sous prétexte qu'au bout de 18 mois on n'aurait pas suffisamment de résultats", a-t-il affirmé, soulignant que la volonté du gouvernement était "tenace", après la visite d'un site de l'opticien Atol, situé à Beaune (Côte-d'Or) qui s'est lancé dans la production de lunettes connectées. "Atol est un bon cas d'école", a souligné M. Macron pendant qu'il parcourait l'usine où l'opticien a relocalisé en France une partie de sa production en 2006 en consentant un investissement d'un million d'euros dans les ateliers de montage. Ces lunettes fournissent non seulement l'équipement optique nécessaire à leurs propriétaires, mais elles leur permettent aussi de se connecter sur leur téléphone. M. Macron a salué cette "montée en gamme qui passe par la numérisation" de l'économie française, insistant sur les emplois créés autour de cet exemple de relocalisation fortement robotisée, afin que les coûts de production soient compétitifs. "C'est la fin d'un clivage qui n'a plus cours entre industrie et services", a-t-il affirmé, tout en soulignant les perspectives ouvertes par "un nouveau produit comme la lunette connectée". "On crée de nouveaux usages qui vont engendrer de nouveaux emplois", a-t-il assuré.

Une loi Macron II d'ici l'été

Selon M. Macron, "la réindustrialisation, c'est à la fois la relocalisation des forces de production et la transformation de cette industrie". Pour y parvenir, il a annoncé qu'une loi Macron II serait présentée d'ici l'été afin "d'accélérer la reprise qui est en cours" en apportant des mesures
de simplification pour les PME et le numérique, tout en relançant les investissements privés. "Il faut lancer des réformes d'ici l'été qui permettent de continuer à la fois le déverrouillage de l'économie française et d'accélérer la reprise qui est en cours". Cette loi a pour but d'apporter des "simplifications juridiques et réglementaires" pour les PME et les TPE. Elle doit aider les secteurs traditionnels "à tirer profit du numérique qui est un levier d'innovation et de montée en gamme", a-t-il précisé dans le TGV à son retour de Bourgogne. Le ministre souhaite aussi "consolider l'industrie française du numérique avec des mesures de simplification" qui seront mises sur la table d'ici l'été. Elles seront accompagnées de "mesures de relance de l'investissement privé", a-t-il précisé.

Quant à la loi pour la croissance et l'activité, plus connue sous le nom de loi Macron, il souhaite accélérer sa mise en oeuvre pour que "l'application se fasse au plus vite". Elle doit être soumise en séance plénière au Sénat à partir du 7 avril. Face à la fronde de l'aile gauche de ses députés, le gouvernement avait dû recourir à l'article 49-3 de la Constitution pour faire adopter en première lecture, le 19 février, le projet de loi Macron à l'Assemblée nationale.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.38
partiellement nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
97 %