Alerte Témoin

Maison d’arrêt de Lure : "le Gouvernement nous retire même les miettes" dénonce Michel Raison

Publié le 15/05/2019 - 11:26
Mis à jour le 15/05/2019 - 11:30

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

lure_prison.jpg
©ministère de la justice

Lors de son déplacement en Haute-Saône le 18 mars 2019, la ministre avait  annoncé la création de vingt emplois au sein des services fiscaux lurons : une mesure  pour tenter d'apaiser la colère des élus haut-saônois.

"Loin d'être suffisant, cet embryon de réparation l'était encore moins quand, dans le même temps, le ministre de l'action et des comptes publics, le 20 mars 2019 lors d'un déplacement en Haute-Vienne, annonçait la délocalisation des agents des services des finances publiques d'I?le- de-France en destination des zones rurales"  a pointé Michel Raison. "L"apparente compensation annoncée n'était donc en réalité qu'une mesure d'ordre local de redéploiement d'autres services !" estime le sénateur. "J’en tire la conclusion qu'aucune réparation particulière ne semble donc prévue par l’exécutif qui trahit et abandonne ainsi pour la deuxième fois le territoire luron et la Haute-Sao?ne". dénonce-t-il en se disant "écœuré" par la méthode du Gouvernement.

"À ce stade, l’addition de fausses promesses ne fait qu’alimenter la colère très légitime des Lurons et de leurs élus qui n’obtiendront vraisemblablement aucune compensation pour le préjudice subi".

Lors de l'entretien à Matignon le 3 avril 2019 entre le maire de Lure, Éric Houlley et Xavier Chinaud, conseiller politique d'Edouard Philippe, l'implantation à Lure d'un nouveau service public avait pourtant été évoquée. Michel Raison  déplore que  la ministre Jacqueline Gourault n'ait rien précisé sur la concrétisation de cette piste.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.51
    ciel dégagé
    le 18/09 à 15h00
    Vent
    3.07 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage