Manifestation en soutien aux trois étudiants et au militant déférés devant le Tribunal de Grande Instance de Besançon

Publié le 31/05/2017 - 10:59
Mis à jour le 01/06/2017 - 08:39

Une vingtaine de personnes, tous âges confondus, se sont retrouvées ce 31 mai 2017 pour manifester devant le TGI de Besançon. « Cette manifestation est importante car se sont des réprimés pour des actions militantes » s’insurge une manifestante. Le syndicat interprofessionel CNT 25, qui a lancé l’appel via son site, explique les faits des quatre inculpés …

 ©
©

Pour l’occupation de la Maison de l’Université du 22 novembre 2016, le CNT 25 explique qu'"un étudiant est inculpé pour -"intrusion ; outrage et violence aux forces de l’ordre ; refus de prélèvements d’empreintes et d’ADN"-. Cette action visait à empêcher la tenue du conseil d’administration de l’Université, qui s’apprêtait alors à voter des mesures d’austérité (suppression de filières, diminution d’heures de cours à l’UFR SLHS). Ce jour-là, plusieurs centaines de personnes ont investi le hall d’entrée du bâtiment. Un groupe d’étudiants a tenté de monter à l’étage pour empêcher le vote, mais les policiers sont intervenus violemment".

Le deuxième cas survient le dimanche 7 mai 2017," peu de temps après la dispersion de la manif  -"contre la mascarade électorale"- à l’occasion du 2ème tour des élections présidentielles, deux manifestants ont été arrêtés par la police puis placés en garde à vue pour 24h. Ils sont poursuivis pour des –"dégradations"- sur des banques".

Le troisième inculpé concerne " le blocus au lycée Pasteur contre –"la mascarade électorale"- mardi 9 mai 2017. Une lycéenne a été arrêtée puis emmenée au poste pour –"outrage et violences à l’égard des forces de l’ordre"-."Son tort ? Avoir pris la défense d’une de ses potes prise à partie par les policier.e.s (insultée et bousculée)", s'insurge la CNT 25.

La CNT précise que le dernier inculpé est "un militant libertaire bisontin poursuivi pour "-diffamation" - à l’encontre d’un responsable des expulsions de sans-papiers à Besançon".

Une autre manifestation est prévue devant la TGI ce mercredi 7 juin à 13h30.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda reconnaît finalement sa présence dans la résidence de la victime

"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : accusé de l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois, sept ans après, sa présence dans le bâtiment ou vivait l'étudiante japonaise.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.66
légère pluie
le 09/12 à 12h00
Vent
5.29 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
91 %