Alerte Témoin

Manque de protection : l’union départementale FO du Doubs s'insurge...

Publié le 25/03/2020 - 14:18
Mis à jour le 25/03/2020 - 14:18

L’union départementale FO du Doubs a adressé une lettre ce 25 mars 2020 à Joël Mathurin, le préfet du Doubs. Elle y dénonce le "cruel manque de protection" des agents publics et employés  face au COVID 19".

©Alexane Alfaro
image d'illustration ©Alexane Alfaro

Voici la lettre adressée par l'union départementale FO du Doubs au Préfet en date du 24 mars 2020 :

"Monsieur le préfet,

L’union départementale FO du Doubs vous alerte dans le cadre de l’urgence sanitaire.

Cette alerte concerne les risques prévisibles en raison de l’épidémie du COVID-19 que courent les agents de la fonction publique et des salariés mobilisés actuellement, et le manque de mesure prise par les services de l’Etat de protection des personnels confronter à l’épidémie.

A l’hôpital de Baume les dames, nous avons constaté un manque important de masques (alimentaire, chirurgicaux, et FFP2) et de solutions hydroalcooliques.

Dans les établissements scolaires, il est demandé aux enseignants et aux agents municipaux d’accueillir les enfants de soignants, aucun matériel de protection, comme les masques, n’est mis à disposition de ses personnels qui sont exposés à des enfants plus susceptibles que les autres de transmettre le virus, étant donné la profession de leurs parents !

A la ville de Besançon, des dispositions ont été prises par la collectivité telle que l’élargissement du télétravail pour une grande partie du personnel.

Cependant, les agents qui assurent la continuité du service sur le terrain ne sont pas toujours informés, dans le cadre leur fonction, des règles de prévention de la propagation du COVID- 19. Les mesures barrières ne sont pas toujours applicables, telle que la distanciation d’un mètre et appelle d’autres modes de fonctionnement. Des équipements de protection (masques notamment) sont également nécessaires pour ces agents. Cela concerne des directions telles que la Police municipale, l’aide à la personne, la gestion des déchets, etc

Dans certaines collectivités du département des agents réquisitionnés pour la continuité du service, ont peur, car on leur met aucun équipement de protection à leur disposition qui pourrait faire barrière au COVID-19.

Les salariés qui sont mobilisés tous les jours, dans le commerce, dans l’industrie, dans les transports, eux non plus n’ont aucun moyen de se protéger face au COVID-19.

Monsieur le préfet mardi 17 mars lors de notre réunion avec votre directeur de cabinet vous nous aviez assuré qu’un nombre conséquent de masques serait à la disposition de l’ensemble de agents et des salariés mobilisés actuellement. Or 8 jours après nous constatons que rien n’a été fait.

Nous nous permettons d’insister sur ces questions éminemment légitimes.
Une fois encore, les personnels vont faire face mais pas sans le matériel adéquat ! Les salariés ne doivent pas être les premières victimes de l’épidémie !

L’Union Départementale FO du Doubs vous demande que toutes les mesures soient prises immédiatement par les employeurs, en premier lieu l’Etat pour protéger la santé et la sécurité au travail.

En votre qualité de représentant de l'Etat dans le département, il est de votre responsabilité de protéger les populations et surtout les travailleurs quand ils sont dans l'obligation d'aller travailler et donc de prendre des risques sanitaires supplémentaires..."

Restant à votre disposition pour de plus amples informations.  Dans l’attente d’une réponse, veuillez agréer, Monsieur Le Préfet, nos salutations distinguées.

La secrétaire générale, Rachel MESSOUSSE"

(lettre adressée au Préfet)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Decathlon retire ses masques « Easybreath » de la vente pour les offrir aux soignants

Cela aura pu être un beau poisson d'avril avec un jour d'avance. Même pas ! Decathlon a "bloqué" ce lundi 30 mars 2020 dans la soirée les ventes en ligne de son masque de plongée "Easybreath" en France, afin de "réserver et offrir" les 30.000 masques disponibles aux soignants qui veulent "l'adapter" dans la lutte contre le Covid-19, a annoncé la direction de l'enseigne de prêt-à porter et d'équipements sportifs.

Hôpital de Novillars : inquiétude du personnel et des syndicats…

En plus du dispositif "cafétéria" qui est gardé ouvert aux patients durant ce confinement (ce qui effraie certains soignants), les syndicats CGT, FO et Sud alertent  sur la situation sanitaire actuelle dans une lettre ouverte adressée aux membres du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Novillars.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.

50 patients en réanimation héliportés vers d’autres régions

Afin d’anticiper une saturation des capacités d’accueil dans les services de réanimation des établissements de santé de la région, une stratégie d’organisation de transferts de patients Covid-19 a été mise en place au niveau national par le Centre de crise sanitaire, pilotée dans notre région par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. 50 patients ont été transférés les 28, 29 et 30 mars 2020.

Social

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Retraites, violences sexistes, égalité salariale : 600 manifestants à Besançon pour les droits des femmes

Entre 500 et 600 manifestants se sont réunis de "l'esplanade des droits de l'homme" à Besançon samedi 7 mars 2020 vers 14h30 pour défendre les droits des femmes. Dans le cortège, des femmes, bien sûr, mais aussi des hommes, présents pour demander une "vraie égalité salariale" mais aussi contre les effets de la réforme des retraites envers les femme et pour dénoncer les violences sexistes du quotidien.

Retraites : l’Assemblée rejette la motion de censure de gauche, adoptant du même coup la réforme

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 mars 2020 la motion de censure de gauche contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49-3. Dans le même temps, quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province. 700 personnes ont manifesté à Dijon devant la permanence du député LREM Didier Martin. A Besançon ils étaient une centaine devant la permanence du député LREM Éric Alauzet.
Offre d'emploi
 9.51
ciel dégagé
le 31/03 à 15h00
Vent
5.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
40 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune