Manque de protection : l’union départementale FO du Doubs s'insurge...

Publié le 25/03/2020 - 14:18
Mis à jour le 25/03/2020 - 14:18

L’union départementale FO du Doubs a adressé une lettre ce 25 mars 2020 à Joël Mathurin, le préfet du Doubs. Elle y dénonce le « cruel manque de protection » des agents publics et employés  face au COVID 19″.

image d'illustration © Alexane Alfaro
image d'illustration © Alexane Alfaro

Voici la lettre adressée par l'union départementale FO du Doubs au Préfet en date du 24 mars 2020 :

"Monsieur le préfet,

L’union départementale FO du Doubs vous alerte dans le cadre de l’urgence sanitaire.

Cette alerte concerne les risques prévisibles en raison de l’épidémie du COVID-19 que courent les agents de la fonction publique et des salariés mobilisés actuellement, et le manque de mesure prise par les services de l’Etat de protection des personnels confronter à l’épidémie.

A l’hôpital de Baume les dames, nous avons constaté un manque important de masques (alimentaire, chirurgicaux, et FFP2) et de solutions hydroalcooliques.

Dans les établissements scolaires, il est demandé aux enseignants et aux agents municipaux d’accueillir les enfants de soignants, aucun matériel de protection, comme les masques, n’est mis à disposition de ses personnels qui sont exposés à des enfants plus susceptibles que les autres de transmettre le virus, étant donné la profession de leurs parents !

A la ville de Besançon, des dispositions ont été prises par la collectivité telle que l’élargissement du télétravail pour une grande partie du personnel.

Cependant, les agents qui assurent la continuité du service sur le terrain ne sont pas toujours informés, dans le cadre leur fonction, des règles de prévention de la propagation du COVID- 19. Les mesures barrières ne sont pas toujours applicables, telle que la distanciation d’un mètre et appelle d’autres modes de fonctionnement. Des équipements de protection (masques notamment) sont également nécessaires pour ces agents. Cela concerne des directions telles que la Police municipale, l’aide à la personne, la gestion des déchets, etc

Dans certaines collectivités du département des agents réquisitionnés pour la continuité du service, ont peur, car on leur met aucun équipement de protection à leur disposition qui pourrait faire barrière au COVID-19.

Les salariés qui sont mobilisés tous les jours, dans le commerce, dans l’industrie, dans les transports, eux non plus n’ont aucun moyen de se protéger face au COVID-19.

Monsieur le préfet mardi 17 mars lors de notre réunion avec votre directeur de cabinet vous nous aviez assuré qu’un nombre conséquent de masques serait à la disposition de l’ensemble de agents et des salariés mobilisés actuellement. Or 8 jours après nous constatons que rien n’a été fait.

Nous nous permettons d’insister sur ces questions éminemment légitimes.
Une fois encore, les personnels vont faire face mais pas sans le matériel adéquat ! Les salariés ne doivent pas être les premières victimes de l’épidémie !

L’Union Départementale FO du Doubs vous demande que toutes les mesures soient prises immédiatement par les employeurs, en premier lieu l’Etat pour protéger la santé et la sécurité au travail.

En votre qualité de représentant de l'Etat dans le département, il est de votre responsabilité de protéger les populations et surtout les travailleurs quand ils sont dans l'obligation d'aller travailler et donc de prendre des risques sanitaires supplémentaires..."

Restant à votre disposition pour de plus amples informations.  Dans l’attente d’une réponse, veuillez agréer, Monsieur Le Préfet, nos salutations distinguées.

La secrétaire générale, Rachel MESSOUSSE"

(lettre adressée au Préfet)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Social

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.65
couvert
le 14/06 à 3h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
66 %