Mars Bleu : le cancer colorectal est "très fréquent" et "se développe lentement"

Publié le 01/03/2017 - 11:23
Mis à jour le 06/03/2017 - 12:13

Le cancer colorectal est la seconde cause de mortalite? en France, avec 43 000 nouveaux cas et pre?s de 18 000 de?ce?s estime?s en 2015. L’ADECA-FC invite tous les deux ans par courrier les hommes et les femmes de 50 à 74 ans à consulter leur médecin traitant pour recevoir le test de dépistage. Pendant l’opération Mars Bleu, plusieurs actions (dépistage, animations…) sont organisées en Franche-Comté jusqu'au 31 mars 2017. Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA, nous explique ce qu'est ce cancer et donne des conseils de prévention...

 ©
©

"Le cancer colorectal est très fréquent et a un développement assez long et qui n'est pas très agressif", nous explique Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA. "Le depistage permet de détecter de petites lésions qui saignent pré-cancereuses et donc de réagir rapidement", ajoute-t-elle. 

Les personnes de 50 a? 74 ans sont invitées a? consulter leur me?decin traitant 

Le programme de de?pistage organise? du cancer colorectal s'adresse aux femmes et aux hommes de 50 a? 74 ans dont le niveau de risque est conside?re? comme "moyen". En effet, il survient majoritairement apre?s 50 ans (5 % de cas de cancers colorectaux avant cet a?ge). Tous les deux ans, l’Association pour le de?pistage des cancers en Franche-Comte? (ADECA-FC) invite donc les personnes de 50 a? 74 ans a? consulter leur me?decin traitant pour faire e?valuer leur niveau de risque et, si elles sont e?ligibles, a? se faire remettre un kit de de?pistage. Les personnes non participantes sont ensuite relance?es a? 3 mois puis a? 6 mois. Si le patient n'a pas rec?u son invitation, il peut directement s'adresser a? l’ADECA-FC pour obtenir un duplicata. 

Le programme de de?pistage organise? se de?roule en deux temps :

• un test de recherche de sang occulte dans les selles pour toutes les personnes e?ligibles ;

• une coloscopie pour les personnes ayant un re?sultat positif. 

Le test immunologique : "plus fiable et plus simple" 

Depuis 2015, le test immunologique permet de réaliser le dépistage de manière "plus simple et plus fiable" que l'ancien test, selon le médecin de l'ADECA. En effet, il nécessite plus qu'un seul prélèvement de selles contre six avec l'ancien test. De plus, il est pris en charge à 100% sans avance de frais. Dr Raouchan Rymzhanova  ajoute que ce test est plus "performant" car il a une sensibilité supérieure à l’ancien test et permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses. Enfin, ce nouveau test est "plus fiable" grâce à l’utilisation d’anticorps, il ne peut pas être confondu avec la présence d’hémoglobine animale issue de l’alimentation comme le boudin noir par exemple. Et "la lecture automatisée de ce test permet également une meilleure fiabilité" ajoute le médecin de l’ADECA. 

Le taux de participation en Franche-Comté en 2016 était de 47% contre 40% en 2015. "On espère atteindre les 50% cette année", précise Dr Rymzhanova. 

Comment prévenir du cancer colorectal ? 

Les conseils de Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA, pour prévenir du cancer colorectal sont :

  • Avoir un mode de vie sain (manger équilibré et faire du sport)
  • Eviter les graisses animales
  • Manger plus de légumes et de fruits pour l'apport en fibre qui améliore le transit intestinal
  • Penser à consommer des produits laitiers
  • Ne pas fumer ou arrêter de fumer, qui est un facteur à risque pour la plupart des cancers

Une promenade dans un colon géant à Besançon…

Cette année 2017, le colon géant de 12 mètres de l'ADECA s'installera au CHU de Besançon le 9 mars (et à Montbéliard le 8 mars). Il sera ouvert au public pour des visites afin de connaître davantage cette organe et le cancer colorectal. "Des professionnels de santé expliqueront de manière ludique l'histoire naturelle de ce cancer et comment on détecte les polypes", précise le médecin de l'ADECA. En 2016, 900 visiteurs étaient au rendez-vous. 

S'ajoute à cet événement, une trentaine de manifestations (animations, concert, dépistage…) en Franche-Comté jusqu'au 31 mars. Toutes les infos dans notre agenda www.macommune.info/evenement/mars-bleu .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : les nouveaux gestes barrières

Gestes renforcés • Pas de révolution mais des adaptations des gestes barrières liés au nouveaux variants qui de la Covid-19 qui s'avèrent plus contagieux. Il est désormais également conseillé de respecter une distance d'au moins deux mètres avec les autres-  même si les avis divergent à ce sujet  -  et de se taire (et de ne pas téléphoner) dans les transports en commun. 

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

Covid-19 : un fléchissement de l’épidémie en trompe l’oeil

Derniers chiffres • Avec un taux d'incidence qui oscille autour des 240 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours et 23 décès quotidiens en moyenne, la Bourgogne Franche-Comté reste dans une situation sanitaire préoccupante. La circulation du virus est particulièrement active dans le Jura (313 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort (285) et le Doubs (258) alors même que le nombre de tests a significativement diminué ces dernières semaines....

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Coronavirus en Suisse : présence du variant anglais et quarantaine pour les voyageurs du Sud de la France

281 personnes ont contracté le variant britannique B1.1.7 selon l'Office fédéral de la santé publique. Trois foyers ont été détectés dans le canton du Jura.  La Suisse a par ailleurs décidé d'imposer à compter du 1er février 2021 une quarantaine pour les voyageurs en provenance de 15 nouvelles régions (PACA pour la France)  ou pays comme le Portugal ou Israël.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.41
chutes de neige
le 25/01 à 0h00
Vent
5.5 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
98 %

Sondage