Menus sans viande dans les cantines de Besançon : ce n'est pas nouveau !

Publié le 24/02/2021 - 17:26
Mis à jour le 24/02/2021 - 17:50

Après les annonces des maires de Lyon puis Paris ayant fait polémique chez leurs opposants, la maire de Besançon écologiste Anne Vignot réaffirme le développement de menus végétariens dans les cantines… des menus qui existent déjà depuis plus de 10 ans à Besançon et proposés chaque semaine.

Cantine à Besançon. © Damien P.
Cantine à Besançon. © Damien P.

Le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet a mis en place depuis le 22 février dernier et pour chaque jour de la semaine jusqu'aux vacances de Pâques, un menu unique sans viande, mais composés de poisson, soit des menus "pesci-végétariens" dans les cantines de sa ville. Il s'agit d'une mesure sanitaire pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Une annonce qui fait polémique en particulier chez ses opposants. Les ministres Olivier Véran et Barbara Pompili ont d'ailleurs volé à son secours en se montrant favorables aux menus sans viande.

Et Anne Vignot ?

Lors de la campagne pour l'élection municipale en 2020, Anne Vignot et sa liste Besançon par nature avaient explicitement indiqué dans leur programme : "Nous proposerons que la moitié des repas soient végétariens soit deux repas par semaine et que les enfants qui le souhaitent puissent choisir des menus sans viande."

La maire a maintenu ces propos dans un article de France 3 Franche-Comté le 23 février. L'objectif d'ici la fin de son mandat est de proposer deux menus végétariens par semaine.

Les menus sans viande à Besançon, ce n’est pas nouveau

Les cantines scolaires bisontines sont plutôt précurseurs dans ce domaine puisqu'elles proposent des menus végétariens depuis 2008. Et depuis 2019, un menu végétarien est proposé chaque semaine. Jusqu'à présent, aucune résistance officielle ne s'était déclarée ni chez les parents ou les élèves ni chez les politiques.

L'opposition monte au créneau à Besançon aussi

Même schéma qu'à Lyon et Paris, à Besançon, les conseillers municipaux de la droite et du centre ne sont pas d'accord avec ces menus végétariens. Pour Ludovic Fagaut, chef de l'opposition au conseil municipal, dans un communiqué du 24 février : "Après nous avoir dit où habiter ou comment nous déplacer, Madame Vignot va nous dire comment manger ... Cette ingérence jusque dans l’assiette de nos enfants nous place désormais en liberté conditionnelle. Madame Vignot semble suivre le chemin tracé par le Maire EELV de Lyon qui a décidé de manière autoritaire d’imposer des menus sans viande aux écoliers."

Il demande à ce que les parents d'élèves soient consultés "dans les meilleurs délais."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

J. Odoul : « Je ne suis pas blonde, moi !  » Une remarque qui ne passe pas…

"Je ne suis pas blonde, moi !" : la petite phrase du candidat RN à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté face à Florence Portelli, vice-présidente LR de la région Ile-de-France fait le buzz. Julien Odoul y est accusé de sexisme primaire. Il s'en défend et parle d'un trait d'humour populaire.

Ce que vous devez savoir sur les élections régionales et départementales 2021

Initialement prévues en mars 2021, les élections régionales et départementales seront programmées les 20 et 27 juin 2021, avec des aménagements (campagnes dématérialisées encouragées, vote par procuration facilité, accélération de la vaccination pour les assesseurs, généralisation de l'ouverture des bureaux jusqu'à 20 heures). Ce qu'il faut savoir…  

Régionales et Départementales : décalage d’une semaine, meeting en plein air et vaccination des assesseurs ?

Jean Castex a obtenu ce 13 avril 2021 l'aval massif de l'Assemblée au maintien en juin des élections départementales et régionales, mais décalées aux 20 et 27 juin, avec des protocoles renforcés face à l'épidémie du Covid-19, après une polémique sur une consultation directe et in extremis des maires.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Régionales : le Premier ministre devrait proposer de décaler le scrutin d’une semaine fin juin

Le Premier ministre Jean Castex va proposer mardi13 avril 2021 au parlement que les élections régionales et départementales aient bien lieu au mois de juin, "peut-être en décalant" le deuxième tour au 27 juin, selon le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.53
nuageux
le 15/04 à 21h00
Vent
3.22 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
53 %

Sondage