Meurtre de Pierre Nasica : le suspect reste en prison

Publié le 09/11/2011 - 18:44
Mis à jour le 10/11/2011 - 08:26

Pour la deuxième fois, la cour d’appel de Besançon rejette la demande de remise en liberté de Yacine Sid, le principal suspect dans la mort de Pierre Nasica, cet adolescent de 16 ans tué au pied des fortifications de Belfort en novembre 2010.

1291225734.jpg
Pierre Nasica avait 16 ans ©dr
PUBLICITÉ

 

Me Dreyfus-Schmidt, l’avocat de Yacine Sid, s’est vu notifié un second refus dans demande de remise en liberté. Selon lui, rien dans le dossier n’atteste de la culpabilité de son client, ce qui n’est pas l’avis du procurer de Montbéliard et de la famille de la victime.

Le suspect, amis d’enfance de la victime, est n détention provisoire depuis le 20 janvier dernier. Une première demande de remis en liberté avait été déjà refusée au mois d’avril.

Pierre Nasica avait été poignardé de 15 coups de couteau et ligoté au pied du lion de Belfort. Disparu le 27 novembre 2010, son corps avait été retrouvé le 1er décembre. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.98
ciel dégagé
le 21/04 à 0h00
Vent
2.09 m/s
Pression
1022.081 hPa
Humidité
84 %

Sondage