"Mise à pied" d'un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Publié le 14/02/2020 - 17:00
Mis à jour le 14/02/2020 - 17:03

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

"Face à la recrudescence de ces décisions totalement arbitraires de notre administration, face à cette violence institutionnelle, ne laissons pas nos collègues seuls", mentionne le syndicat ce mercredi qui s'indigne de la mise à pied d'un enseignant par mesure conservatoire de quatre mois dans l'attente d'une commission disciplinaire.

"Cette décision constitue pour nous une attaque violente aux droits fondamentaux de manifester et de s'exprimer", poursuit le syndicat qui a le sentiment que cet enseignant est "utilisé pour servir d'exemple et tenter d'intimider celles et ceux qui souhaiteraient exprimer leurs opinions".

Pour rappel, les E3C sont les épreuves anticipées du baccalauréat. Mises en place cette année, elles ont été largement contestés par de nombreuses manifestations en France. Lors d'une conférence de presse au début du mois de février, le syndicat Snes-FSU avait tiré la sonnette d'alarme en expliquant que les élèves "ne passaient pas les épreuves anticipées en même temps et que des corrigés circulaient sur internet". Retrouvez notre article ici.

Info +

Pétition : http://chng.it/2HW98G2wxP

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.

Handicap à l’école : une rubrique en ligne dédiée aux parents, enfants et professionnels

Les parents d’enfants en situation de handicap disposent désormais d’un point d’entrée dédié d’information et d’orientation sur la scolarité de leur enfant monparcourshandicap.gouv.fr. Enrichi d’une rubrique complète dédiée à la scolarité, cet outil veut faciliter leur implication dans la scolarité de leur enfant, comme le recommande la Haute Autorité de Santé (HAS), apprend-on ce mois d’octobre 2021.

Manifestation des étudiants de la filière Staps à Besançon 

#StapsOubliés •

150 étudiants en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) se sont mobilisés ce mercredi après-midi à l'appel d'un mouvement national pour dénoncer les mauvaises conditions d'accueil et le manque de moyen préjudiciables selon à la filière et à leur avenir...

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.45
couvert
le 18/10 à 0h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
90 %

Sondage