#MoisSansTabac : l’ANPAA mobilisée en Bourgogne-Franche-Comté pour aider les fumeurs à "relever le défi"

Publié le 05/11/2019 - 15:11
Mis à jour le 05/11/2019 - 15:16

Pour la quatrième année consécutive, les équipes de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) sont mobilisées en Bourgogne- Franche-Comté pour l’opération Moi(s) sans tabac qui se déroule tout au long du mois de novembre 2019. Cette opération encourage tous les fumeurs, "à travers une approche positive et collective", à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours.

© DR  ©
© DR ©

Comme le souligne Eliane Vujanovic, présidente de l’ANPAA en Bourgogne, "Le dispositif vise à soutenir tous les fumeurs participant à l’opération en leur prodiguant tous les conseils et encouragements et en les accompagnant jusqu’au succès. Tous les professionnels et bénévoles de l’ANPAA sont pleinement mobilisés dans cette dynamique collective entre les acteurs pour relever ce défi".

En 2018, 241 000 personnes ont relevé le défi à l’échelle nationale. En Bourgogne-Franche-Comté 169 personnes ont été accompagnées par l’ANPAA.

Partenaire de l’opération en Bourgogne-Franche-Comté, l’ANPAA propose une information sur le Moi(s) sans tabac dans tous ses établissements. Des actions spécifiques sont par ailleurs organisées : stands d’information et interventions dans des établissements scolaires, universités, entreprises, administrations publiques, établissements pénitentiaires, centres commerciaux. Des ateliers collectifs et des groupes d’aide à l’arrêt sont également proposés dans les Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) mais aussi dans différentes structures telles que les maisons d’arrêt, les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, les Centres de Formation des Apprentis...

Infos +

Afin d’aller à la rencontre des fumeurs et de leur entourage, l’ANPAA en Bourgogne-Franche-Comté sera également présente sur le "Village Mois Sans Tabac" organisé le 10 novembre 2019 à Auxerre à l’occasion de la Foire Saint-Martin. Au programme : information, tests, échanges et conseils personnalisés par des professionnels de santé, inscriptions en direct sur le site Moi(s) Sans Tabac, jeux et animations.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Covid-19 : les hôpitaux de Bourgogne Franche-Comté déclenchent l’ultime palier d’augmentation de leurs capacités

La troisième vague de l’épidémie qui touche la Bourgogne-Franche-Comté entraîne un afflux de patients nécessitant une hospitalisation. A la veille des congés de printemps, l’ARS appelle chaque habitant de la région à maintenir encore son effort, pour permettre au système de soins de faire face.

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Bourgogne Franche-Comté

Derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, le taux d'incidence continue de grimper avec 341  cas pour 100.000 habitants  (contre 310 la semaine dernière) et 77 hospitalisations de plus en une semaine pour formes sévères de la Covid-19 (+34 pour les personnes présentes en réanimation). Une quinzaine de patients meurt chaque jour de la Covid-19 dans la région.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.01
couvert
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
45 %

Sondage