Moscovici appelle le Parti socialiste à "ressusciter"

Publié le 09/05/2017 - 14:17
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Le commissaire européen Pierre Moscovici a appelé le Parti socialiste français, dont il est membre, à « ressusciter » après la déroute de la présidentielle, en menant une « refondation considérable » pour s’adapter au XXIe siècle.

 ©
©

"Je ne sais pas si le PS est mort ou pas, mais en tout cas il doit ressusciter", a déclaré l'ancien ministre de François Hollande, lors d'une conférence de presse à Paris, interrogé sur l'avenir de sa formation politique.

"Il y a un travail de refondation considérable à faire. Tout est à repenser, car le logiciel socialiste, social-démocrate du XXIe siècle, est à réinventer maintenant", a expliqué le commissaire. M. Moscovici s'est d'ailleurs démarqué de la position de Manuel Valls, son ancien collègue de gouvernement, qui a annoncé peu avant qu'il serait "candidat de la majorité présidentielle" aux élections législatives et qu'il souhaitait s'inscrire dans le mouvement fondé par Emmanuel Macron, rebaptisé La République en marche.

"Je trouve que l'opposition entre être dans la majorité présidentielle ou être dans l'opposition (au président élu) est tout à fait stérile et c'est sauter à pieds joints dans un piège qui est tendu", a-t-il affirmé, appelant son parti à "mener campagne aux législatives pour avoir le maximum de députés possibles".

"Le Parti socialiste doit aider le président à réussir, sans ambiguïté, sans ambages, sans hésitation, sans réserve, mais il doit aussi demeurer un parti de gauche, qui affirme ses valeurs, qui ne se renie pas et qui continue d'être un parti qui porte une identité propre", a-t-il expliqué.

(Source AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.75
partiellement nuageux
le 03/07 à 12h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
20 %

Sondage