Moscovici, pressenti à Bruxelles, chargé d'une opportune mission parlementaire

Publié le 06/05/2014 - 08:46
Mis à jour le 06/05/2014 - 14:33

L'ex-ministre de l'Économie Pierre Moscovici, pressenti pour être le prochain membre français de la Commission européenne, a été chargé lundi 5 mai d'une mission de six mois qui permettra ainsi d'éviter une législative partielle risquée pour la majorité.

Pierremoscovicidrapeau.JPG
© d poirier

Recasé ?

PUBLICITÉ

« Le Premier ministre m’a confié une mission parlementaire pour six mois, sur la contribution des politiques européennes à la croissance et à l’emploi, bien sûr à l’échelle européenne, aussi à l’échelle française, ainsi que sur la manière dont les agents économiques, et notamment les entreprises, pouvaient s’approprier ces politiques », a expliqué l’intéressé à l’AFP à sa sortie d’une rencontre avec Manuel Valls à Matignon.

Redevenu député du Doubs à la suite de sa sortie du gouvernement, le responsable socialiste a indiqué avoir reçu lundi matin sa lettre de mission, qui doit être menée en liaison avec plusieurs ministères. Une mission parlementaire de six mois permet aussi de transmettre son siège à son suppléant, alors que le seul départ à la Commission européenne, qui aurait lieu à l’automne, n’est pas un motif pour éviter la tenue d’une législative partielle, très risquée dans l’état actuel de l’opinion.

« Le but de la mission c’est avant tout d’être utile, d’être utile à l’Europe, pour expliciter ce que peut être une certaine réorientation des politiques économiques européennes », a plaidé M. Moscovici, interrogé sur ce point. « C’est être utile aussi à la France, parce qu’on pourrait avoir un rapport volontaire et positif sur les politiques européennes », a-t-il fait valoir. « Et puis c’est vrai que c’est aussi pour moi l’occasion de me préparer à l’exercice éventuel de responsabilités européennes le moment venu », a ajouté M. Moscovici.

Ces futures responsabilités ont-elles été évoquées avec M. Valls? « Je sais avoir la confiance du Premier ministre, qui me la témoigne par cet entretien, et du Président que je verrai demain (mardi) après-midi, mais chaque chose en son temps », a répondu M. Moscovici. L’entretien a également eu un volet « évidemment politique », le Premier
ministre lui a « notamment demandé de (s)’investir dans la campagne européenne, ce qu'(il fera) volontiers ».

« Je continuerai d’apporter une voix positive parce que je pense que le chemin du redressement, des réformes qui est en cours depuis 2012, est un chemin sur lequel il faut tenir bon », a ajouté M. Moscovici.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.22
couvert
le 21/07 à 3h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1020.35 hPa
Humidité
98 %

Sondage