Municipale à Dijon : l'alliance adoubée par LREM lance sa campagne

Publié le 12/12/2019 - 08:04
Mis à jour le 12/12/2019 - 08:04

Sylvain Comparot, tête de liste d’une alliance adoubée notamment par LREM et l’UDI pour les municipales à Dijon, a lancé sa campagne mercredi 11 décembre 2019 dans la soirée lors d’un meeting dans la capitale bourguignonne, appelant à « construire une ville plus verte, plus simple, plus sûre ».

Sylvain Comparot a 37 ans.  © Dijon l'avenir Ensemble Facebook
Sylvain Comparot a 37 ans. © Dijon l'avenir Ensemble Facebook

"Cette union locale, nous l'assumons collectivement", a-t-il lancé devant quelque 200 personnes, se disant "fier de (se) présenter avec l'appui de deux grandes forces politiques nationales".

M. Comparot avait officialisé fin octobre cette alliance locale entre LREM, l'UDI et l'association "Pour Dijon" qu'il préside, disant vouloir changer "les pratiques et les personnes" dans la ville dirigée depuis 2001 par François Rebsamen. Mais "nous ne sommes contre personne", a-t-il insisté mercredi, alors que M. Rebsamen n'avait pas encore indiqué s'il était candidat.

C'est en tant que président de l'association "Pour Dijon" que M. Comparot avait été investi le 14 octobre tête de liste par LREM. Le parti présidentiel et de l'UDI avaient souligné la nécessité de "se rassembler" pour espérer gagner dans la cité des ducs de Bourgogne.

Sylvain Comparot, 37 ans, ancien directeur de cabinet du président de l'Université de Bourgogne, est un ancien membre du parti socialiste, qu'il a quitté en février 2018, avant de fonder six mois plus tard une association "indépendante de tout parti politique" qui compte aujourd'hui 240 adhérents.

Le projet commun, qui devrait être dévoilé en janvier, est en cours d'élaboration. Les Dijonnais ont notamment pu se prononcer via une plateforme en ligne de l'association "Pour Dijon".

Sylvain Comparot a précisé quelques unes de ses propositions mercredi soir, appelant notamment de ses voeux un territoire "zéro déchet en 2035" ou encore la présence 24 heures sur 24 "d'une police municipale dans les neuf quartiers de la ville".

François Rebsamen, de son côté, a indiqué qu'il annoncerait son éventuelle candidature après les fêtes de de fin d'année. Dans la majorité sortante, le MoDem, pourtant partenaire de LREM au niveau national, pourrait renouveler son alliance avec le maire sortant. Mais EELV, également membre de l'actuelle majorité, a d'ores et déjà annoncé la présentation d'une liste autonome.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.23
nuageux
le 04/10 à 3h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
94 %

Sondage