Narumi : une vidéo, des données GPS et des recherches en forêt de Chaux

Publié le 05/01/2017 - 10:49
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Si on ne sait pas ce qui permet exactement à la police d'affirmer que Narumi a été tuée, des informations concernant le profil et l'emploi du temps de l'ex-petit ami de la victime se précisent. Ils ont notamment été vus à Ornans le 4 décembre 2016. Nicolas, le principal suspect retourné au Chili, est sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis à son encontre par le parquet de Besançon. L'enquête pour assassinat se poursuit. Deux juges d'instruction sont en charge du dossier.

recemment_mis_a_jour39.jpg
© captures

Quels éléments nouveaux ?

PUBLICITÉ

Les recherches du corps de l’étudiante japonaise Narumi Kurosaki, disparue depuis un mois à Besançon et dont l’ex-petit ami chilien est soupçonné d’être l’assassin, s’orientent sur le secteur de la forêt de Chaux dans le Jura. 

Les enquêteurs sont appuyés par plusieurs chiens du centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie de Gramat (Lot), spécialisés dans la recherche de cadavres. Selon Le Parisien-Aujourd’hui en France, les données GPS de l’ancien petit ami de la Japonaise ont permis aux enquêteurs de déterminer que ce professeur-assistant chilien, suspecté de l’avoir tuée, était passé dans ce vaste secteur boisé du Jura. 

Le commissaire Fabrice Finance, directeur adjoint de la Direction interrégionale de la police judiciaire de Dijon, s’est refusé à tout commentaire, trouvant « déplorable que de telles informations soient diffusées dans la presse« . 

  • La forêt de Chaux est l’une des plus vastes forêts de feuillus de France. Sa superficie, de quelque 20.000 ha, s’étend sur les départements du Jura et du Doubs. 

Quelle est cette vidéo sur laquelle apparaît le suspect ?

Cette vidéo révélée par les médias japonais n’avait pas encore été versée au dossier a précisé en début de semaine la procureure de Besançon Edwige Roux Morizot qui indique qu’elle sera décryptée si les éléments peuvent faire avancer le dossier.

Enregistrée depuis la webcam d’un ordinateur, cette vidéo d’un peu plus de deux minutes aurait été enregistrée le 7 septembre 2016 avant d’être effacée du compte Dailymotion du suspect en fin de semaine dernière. Un média japonais l’aurait retrouvée. Elle est à nouveau en ligne depuis le 3 janvier 2017 avec une autre vidéo où le couple apparaît amoureux.

Le principal suspect, calme, un rien désabusé explique dans cette vidéo qu’il lui donne « dans le but de préserver leur relation » deux semaines, jusqu’au 21 septembre 2016 pour répondre aux conditions qu’il impose à la jeune femme sur son séjour et France et d’autres « pour toujours ».  « Elle ne peut pas continuer à faire ce type d’erreurs avec quelqu’un qui l’aime (…)Elle doit regagner la confiance et payer un petit peu pour ce qu’elle a fait » peut-on entendre en anglais.

Où se trouverait le corps de Narumi ?

Le Parisien indique que Narumi et son ex petit ami ont été vus le 4 décembre, jour de la disparition de la jeune Japonaise à Ornans et qu’ils ont visité le musée Courbet avant de se rendre à la Table de Gustave. « Les bandes vidéos » du musée ont été saisies indique le journal qui explique que les enquêteurs ont d’abord effectué des recherches dans la Loue vers le 19 décembre 2016 avant de se concentrer vers la forêt de Chaux suite à l’analyse des données du GPS de la voiture de location du  jeune chilien. On sait par ailleurs qu’une équipe cynophile spécialisée aurait été récemment dépêchée dans le Jura pour des recherches. 

Suite à la perquisition, un ordinateur et une valise ont disparu de la chambre de Narumi. « Les enquêteurs se demandent si elle n’aurait pas été utilisée pour dissimuler le corps » conclut Le Parisien. 

Où se trouve Nicolas, le principal suspect chilien ? 

Les enquêteurs soupçonnent  l’ancien petit ami chilien, « qui était en France et présent à Besançon au moment de la disparition« , d’être l’auteur de ce crime sans cadavre. Un mandat d’arrêt international a été délivré à son encontre. La jeune femme avait, par le passé, eu une relation amoureuse avec ce professeur-assistant dont elle était séparée. 

Nicolas aurait quitté la France le 7 décembre 2016 et serait chez lui à Santiago du Chili au moins depuis le 12 décembre 2017. Il aurait également de la famille, à 200 km (sa mère) au nord et à 600 km au sud de Santiago. Pour l’heure, aucune information ne filtre du côté du Chili suite au mandat d’arrêt international émis à son encontre. 

Collaboration des autorités chiliennes…

La justice chilienne a annoncé collaborer avec la France dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’assassinat de Narumi Kurosaki. Le Chili « a reçu une demande d’assistance par les autorités compétentes françaises » sur cette affaire, a affirmé le responsable du service de Coopération internationale et des extraditions auprès du ministère de la Justice chilien, Antonio Segovia. Elle concerne « l’identification de certains suspects ainsi que de leurs derniers déplacements« , a-t-il ajouté sans donner davantage de précisions. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.06
nuageux
le 23/07 à 21h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1017.25 hPa
Humidité
68 %

Sondage