Nevers : il se "découvre" parmi les candidats, avec une photo de sa page Facebook

Publié le 10/03/2020 - 18:50
Mis à jour le 10/03/2020 - 18:50

Un habitant de Nevers a porté plainte, affirmant avoir découvert son inscription parmi les candidats aux municipales, accompagnée d’une photo tirée de sa page Facebook, a-t-il indiqué mardi à l’AFP.

"J'ai été trompé", assure Chérif Koné, confirmant une information du quotidien Le Journal du Centre. L'aide-soignant de 43 ans dit avoir appris samedi sa participation en politique quand un ami l'a appelé pour lui annoncer que son portrait figurait sur la profession de foi de la liste "Pour Nevers" du conseiller départemental indépendant Philippe Morel, qui regroupe des centristes et des socialistes.

M.Koné, qui se défend de toute appartenance politique, affirme avoir été démarché chez lui et reconnait avoir effectivement signé "des papiers" qu'il croyait être une "sorte de parrainage" pour aider à la formation de la liste. "Une sorte de pétition pour la soutenir", dit-il. "Mais jamais, je n'ai voulu faire de la politique".

La profession de foi le fait apparaître en 19e position, avec un portrait tiré d'une photo de sa page Facebook, "datant de 2013", qu'il avait postée de lui avec David Hallyday. "C'est un manque de respect", dénonce M. Koné, qui a porté plainte. Le parquet de Nevers a confirmé le dépôt d'une plainte.

Le code électoral stipule cependant qu'un retrait de candidature n'est pas possible après le dépôt de liste. "Je compte quand même aller jusqu'au bout pour marquer mon mécontentement", explique M. Koné.

"Soit il s'est engagé imprudemment et est pris de remords, soit il a été manipulé" Philippe Morel

Le candidat tête de liste, Philippe Morel, s'est déclaré "surpris" par les déclarations de M. Koné. "Soit il s'est engagé imprudemment et est pris de remords, soit il a été manipulé", a ajouté M. Morel. "Il ne peut pas dire qu'il n'était pas au courant" qu'il s'inscrivait à la

liste, estime-t-il. M. Morel a assuré que M. Koné a eu "toutes les informations", qu'il a signé "de sa main l'imprimé réglementaire" et "a donné la photocopie de sa carte d'identité".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
couvert
le 03/02 à 18h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
75 %