Nevers : il se "découvre" parmi les candidats, avec une photo de sa page Facebook

Publié le 10/03/2020 - 18:50
Mis à jour le 10/03/2020 - 18:50

Un habitant de Nevers a porté plainte, affirmant avoir découvert son inscription parmi les candidats aux municipales, accompagnée d’une photo tirée de sa page Facebook, a-t-il indiqué mardi à l’AFP.

"J'ai été trompé", assure Chérif Koné, confirmant une information du quotidien Le Journal du Centre. L'aide-soignant de 43 ans dit avoir appris samedi sa participation en politique quand un ami l'a appelé pour lui annoncer que son portrait figurait sur la profession de foi de la liste "Pour Nevers" du conseiller départemental indépendant Philippe Morel, qui regroupe des centristes et des socialistes.

M.Koné, qui se défend de toute appartenance politique, affirme avoir été démarché chez lui et reconnait avoir effectivement signé "des papiers" qu'il croyait être une "sorte de parrainage" pour aider à la formation de la liste. "Une sorte de pétition pour la soutenir", dit-il. "Mais jamais, je n'ai voulu faire de la politique".

La profession de foi le fait apparaître en 19e position, avec un portrait tiré d'une photo de sa page Facebook, "datant de 2013", qu'il avait postée de lui avec David Hallyday. "C'est un manque de respect", dénonce M. Koné, qui a porté plainte. Le parquet de Nevers a confirmé le dépôt d'une plainte.

Le code électoral stipule cependant qu'un retrait de candidature n'est pas possible après le dépôt de liste. "Je compte quand même aller jusqu'au bout pour marquer mon mécontentement", explique M. Koné.

"Soit il s'est engagé imprudemment et est pris de remords, soit il a été manipulé" Philippe Morel

Le candidat tête de liste, Philippe Morel, s'est déclaré "surpris" par les déclarations de M. Koné. "Soit il s'est engagé imprudemment et est pris de remords, soit il a été manipulé", a ajouté M. Morel. "Il ne peut pas dire qu'il n'était pas au courant" qu'il s'inscrivait à la

liste, estime-t-il. M. Morel a assuré que M. Koné a eu "toutes les informations", qu'il a signé "de sa main l'imprimé réglementaire" et "a donné la photocopie de sa carte d'identité".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.41
couvert
le 21/02 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
90 %