Alerte Témoin

Niveau d'alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Publié le 18/07/2019 - 12:01
Mis à jour le 18/07/2019 - 15:04

Alors que la Préfecture du Doubs plaçait la semaine dernière le département en sécheresse alerte niveau 1 impliquant des mesures de restriction ou d'interdiction des usages de l'eau. La nappe phréatique alimentant les usagers du territoire du Grand Pontarlier entre également en niveau d'alerte ce 18 juillet 2019.

Pontarlier_-_Mairie_4
Hotel de Ville de Pontarlier © CC0 Christophe.Finot
PUBLICITÉ

"Les seuils ont en effet atteint leur niveau moyen bas, avec six semaines d'avance par rapport à l'été 2018 déjà très sec", explique le Grand Pontarlier.

La Communauté de Communes du Grand Pontarlier invite donc ses usagers à "la plus grande prudence quant aux consommations d'eau" ainsi qu'au respect le plus strict des consignes émises par la Préfecture pour éviter les prochains seuils d'alerte pouvant donner lieu à de potentielles ruptures d'approvisionnement en eau potable sur le territoire.

Pourquoi ce phénomène ?

La chaleur de ces dernières semaines a conduit à un asséchement rapide des sols. Depuis quelques jours, le niveau des nappes a rapidement baissé. "Cela a conduit à une baisse progressive du niveau des cours d’eau. Au niveau régional, plusieurs bassins sont d’ores-et-déjà passés en alerte dans le Département du Doubs", indique le Grand Pontarlier. Au niveau local, la nappe phréatique connait des seuils d'alerte qui en 2018 n'avaient été observés qu'à partir du mois d'août comme le démontre le graphique ci-dessus

Des restrictions...

Au regard de cette situation, des restrictions sur l'usage de l'eau sont à respecter dans le Département du Doubs pendant trois mois à compter du 5 juillet 2019. Ce qui implique des interdictions et règles à suivre pour limiter les gaspillages d'eau à titre personnel et professionnel.

Sont interdits :

  • Le lavage des voitures : l'utilisation de l'eau hors des stations professionnelles sauf ceux ayant une obligation réglementaire ou technique.
  • Le remplissage des piscines privées existantes, y compris les piscines démontables, sauf lors de la première mise en eau de piscines et bassins en construction ou le remplissage des piscines et bassins d’une capacité inférieure à 2 m3 ;
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des potager, et des espaces sportifs de toute nature de 8 heures à 20 heures
  • L’irrigation agricole par aspersion entre 8 heures et 20 heures
  • Les manœuvres d’ouvrages hydrauliques, notamment les vidanges, sauf obligation (cote légale, inondations, débit réservé, AEP ou navigation).
  • Le remplissage et la vidange des plans d'eau sont interdits.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Météo : des chutes de neige jusqu’à basse altitude et des rafales de vent

vigilance jaune • L'hiver serait-il décidé à prendre enfin sa revanche ? Météo France a placé de nombreux départements en vigilance jaune en raison d'un temps agité qui se met en place à partir de cette fin de journée et jusqu'à mercredi après-midi avec des rafales de vent, des giboulées et de la neige jusqu'en plaine.

Photovoltaïque : le seuil pour les appels d’offres relevé à 300 kWc

Le seuil des appels d'offres pour un projet d'installation de panneaux photovoltaïques sera relevé de de 100 à 300 kWc. L'annonce d' Élisabeth Borne, la ministre de la transition écologique, lors de sa visite au salon de l’agriculture dimanche a été saluée par la profession et par la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté.

Macron veut protéger les agriculteurs

Dans un entretien à la presse quotidienne régionale et à la veille de l'ouverture du salon de e l'Agriculture qu'il inaugurera, Emmanuel Macron déclare soutenir les agriculteurs et qu'il "ne tolérera aucune violence" à leur encontre. Occasion pour lui de faire le point sur l'interdiction du glyphosate en 2021 et d'aborder les premiers effets de la loi Alimentation. 

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour trois communes de la Haute-Saône

Suite aux mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu à trois nouvelles communes du département de Hate-Saône, par arrêté interministériel en date du 28 janvier 2020 publié au Journal Officiel le 13 février 2020.

Partagez vos bonnes idées et vos initiatives pour la planète avec la Bourgogne-Franche-Comté !

La région organise du 29 juin au 5 juillet 2020 sur l'ensemble du territoire un festival des solutions écologiques afin de rendre visibles les initiatives des citoyens, des acteurs publics et privés, qui agissent au quotidien contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité. Les inscriptions sont lancées…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.31
chutes de neige
le 26/02 à 9h00
Vent
5.68 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
90 %

Sondage