Nouvelle cession en vue pour Dim : les syndicats vigilants

Publié le 10/02/2021 - 15:45
Mis à jour le 10/02/2021 - 15:45

Les syndicats de la marque emblématique de sous-vêtements Dim et la mairie d'Autun en Saône-et-Loire se sont dits "vigilants", mercredi 10 février 2021, après l'annonce de sa cession par la maison-mère américaine Hanes.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels, mardi aux États-Unis, le groupe Hanes (marques Champion, Playtex, Wonderbra...) a annoncé "des projets visant à explorer des alternatives stratégiques pour ses activités sous-vêtements en Europe", selon le communiqué boursier.

Le même jour, les syndicats de Dim ont eu confirmation d'un recentrage sur les États-Unis et d'une vente de Hanes Europe, qui comprend notamment les marques Dim en France et Nur Die/Nur Der en Allemagne. Les activités européennes de Hanes emploient environ 2.500 personnes, dont 1.200 en France et 650 à Autun. Hanes emploie dans le monde 68.000 salariés pour un chiffre d'affaires de 6,5 milliards de dollars en 2017 (5,4 milliards d'euros).

"Il est trop tôt pour s'inquiéter"

"La direction nous a fait savoir qu'il y aurait une vente du groupe européen", a déclaré Frédéric Besacier, secrétaire du comité européen de Hanes et délégué central CFE-CGC sur le site de Dim à Autun. Mais "on n'en est encore aux prémices", a-t-il précisé. "L'opération va prendre entre 9 et 18 mois", a indiqué Luc Marti, secrétaire du CSE central de Hanes France. "Il est trop tôt pour s'inquiéter", a assuré le délégué CFTC, soulignant que les salariés de Dim ont "l'habitude" des cessions, la marque française ayant changé de mains "cinq fois".

"Mais c'est vrai qu'on part dans l'inconnu: va-t-on pouvoir être vendu dans cette période de crise pandémique?", s'est cependant interrogé M. Marti. "Cela fait vingt ans qu'on subit des plans, on est un peu fataliste", a ajouté M. Besacier. "C'est un peu inquiétant une cession dans ce contexte mondial mais tout dépend de l'acheteur".

Le maire d'Autun, Vincent Chauvet (Modem) s'est quant à lui dit "vigilant mais pas paniqué". "Dim est le fleuron de Hanes Europe, il est rentable et c'est une marque très forte. Je n'ai aucun doute que ça peut intéresser", a-t-il dit.

Infos +

Fondée en 1956, Dim était d'abord une petite société de bonneterie fabriquant des bas chics et pas chers commercialisés à l'origine sous la marque "Bas Dimanche". Devenue symbole du "Made in France", elle se revendique première marque de sous-vêtements française. La société comptait plus d'un millier de salariés il y a dix ans avant de subir plusieurs changements de propriétaires. En 2014, elle était cédée à Hanes au bout de deux ans de négociations. Un plan de restructurations avait suivi avec la suppression de 265 emplois.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chantier Génius à Besançon : c’est parti !

A Besançon, le pôle Viotte continue sa transformation : après l’immeuble de la tour « Signal », c’est enfin au tour de la résidence « Génius », dont les travaux ont débuté ce lundi 22 février, d’entamer sa sortie de terre ! Ce nouveau programme, porté par le promoteur bisontin SMCI, s’inscrit dans le XXIe siècle via son approche à l’habitat de demain, le bien-vivre ensemble, la transversalité des usages et les économies d’énergie….

RD-Biotech, la société bisontine qui a participé à l’élaboration du vaccin anti-Covid Pfizer

3 questions à… • On parle beaucoup d'elle en ce moment. La société spécialisée dans la biologie moléculaire RD-Biotech à Besançon vient de remporter un fonds de soutien de l'État pour créer un nouveau site de production de plasmides de qualité BPF. Nous avons voulu en savoir plus sur elle et le chef de cette entreprise…

Fréquentation en hausse et soldes au centre-ville de Besançon : le point avec le président de l’UCB

Depuis plusieurs semaines et plus précisément depuis la fermeture des centres commerciaux, la fréquentation au centre-ville de Besançon a nettement augmenté comme nous le confirme Serge Couësmes, président de l'Union des commerçants ce mardi 2 mars 2021, avec un bilan des soldes "globalement" positif.

Ne manquez pas les portes ouvertes de l’UIMM Franche-Comté samedi 6 mars 2021 !

PUBLI-INFO • Le pôle de formations UIMM Franche-Comté ouvre ses portes au public samedi 6 mars 2021 sur ses 6 sites à Besançon, Belfort, Exincourt, Dole, Vesoul et Gevingey dans le cadre des Rencontres de l'Industrie. Pour en profiter, il suffit de s'inscrire dès à présent sur www.cfai.org . Suivez le guide…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.14
légère pluie
le 04/03 à 21h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %

Sondage