Nouvelle tigresse à la Citadelle de Besançon : Humanimo "ne comprend pas pourquoi"

Publié le 24/09/2020 - 12:02
Mis à jour le 24/09/2020 - 11:36

La Ville de Besançon a annoncé mercredi 23 septembre l'arrivée d'une tigresse en provenance de Londres pour tenir compagnie à Cliff, le tigre de la Citadelle. L'association de protection des animaux Humanimo dit ne pas comprendre ce nouveau transfert.

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Suite au transfert de la jeune tigresse Taïga de la Citadelle à Riga en Lettonie, une nouvelle femelle est arrivée ce mercredi pour que le tigre Cliff ne se retrouve pas seul, qui, pour des raisons médicales, ne peut pas quitter la Citadelle.

Pour Humanimo, "Si les conditions de captivité n’étaient pas bonnes pour Cliff et Taïga, elles n’ont pas progressé aujourd’hui et l’arrivée d’une nouvelle femelle ne va pas améliorer la situation de Cliff (…)". Et d'ajouter : "Cliff, que les vétérinaires du zoo considèrent comme trop vieux et incapable de survivre à un transfert dans un sanctuaire, serait tout à coup en mesure de saillir une femelle adulte aux fins de reproduction. Pourquoi faire venir une nouvelle femelle si ce n’est pour faire naître des jeunes qui feront le business de la captivité ?"

La Ville de Besançon annonçait le 27 août dernier le départ des grands fauves du zoo de la Citadelle. "Alors qu'une réflexion s'engage maintenant sur le jardin zoologique, incluant nécessairement un questionnement sur le choix des espèces présentées, les programmes soutenus et les conditions pour parvenir à cet objectif de départ des grands fauves, les étapes engagées depuis plusieurs mois doivent être maintenus conformément aux engagements pris précédemment auprès du programme européen pour les espèces menacées (EEP)", avait indiqué Anne Vignot dans un communiqué du 23 septembre. "Le départ définitif des grands fauves fait l'objet actuellement d'une réflexion approfondie pour offrir aux animaux le meilleur accueil possible."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Enquête flore : tentez de repérer l’orchis mâle !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

Haute-Saône : interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre

La Préfecture a installé le vendredi 2 avril 2021 une sous- commission de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA), dédiée au risque incendie en forêt et dans les espaces naturels. Elle précise qu'il est désormais interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts. Voici quelques solutions alternatives..

Enquête flore : tentez de repérer la cardamine des prés !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom sur la cardamine des prés !

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.98
nuageux
le 19/04 à 21h00
Vent
0.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage