Olivier Véran lance "Mon espace santé", le dossier médical numérique bientôt généralisé

Publié le 03/02/2022 - 14:42
Mis à jour le 03/02/2022 - 14:29

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a lancé officiellement jeudi 3 février 2022 « Mon espace santé », un nouveau service public numérique intégrant le dossier médical informatisé attendu depuis quinze ans, qui sera créé automatiquement pour chaque assuré d’ici à mai.

 © Mon espace sante
© Mon espace sante

"Les Français sont prêts" pour ce "nouveau cap dans le développement du numérique en santé", a affirmé M. Véran lors d'une conférence de presse, comparant l'événement au lancement de la carte Vitale il y a près d'un quart de siècle.

  • Disponible sous la forme d'un site internet, en attendant l'application pour smartphones, "Mon espace santé" inclut dans un premier temps un dossier médical où tous les documents (radios, prises de sang, comptes-rendus d'hospitalisation) ont vocation à converger et une messagerie sécurisée, pour les échanges d'informations entre soignants et patients.

Ces services doivent être complétés courant 2022 par un agenda, pour organiser ses rendez-vous médicaux, et un "catalogue" d'applications développées par le privé et certifiées par l'Etat. L'ensemble des données étant géré par l'Assurance maladie et hébergé dans l'Hexagone par les sociétés françaises Atos et Santeos.

"C'est un enjeu de souveraineté" pour éviter qu'elles ne soient à terme "gérées par des plateformes étrangères et privées", a souligné le ministre, souhaitant que l'usage du nouveau service devienne "un réflexe".

65 millions d'assurés seront avertis

Sa généralisation est en tout cas sur les rails : 65 millions d'assurés vont être avertis de la création automatique de leur "espace santé" d'ici à fin mars. Ils auront six semaines pour s'y opposer, à l'aide d'un code envoyé par mail ou par courrier.

Passé ce délai, il sera toujours possible de supprimer son compte, mais les données resteront archivées pendant dix ans par la "Sécu".

Après les échecs à répétition du dossier médical personnel (DMP) promis depuis 2004, le succès de la réforme est loin d'être acquis. Côté grand public, des campagnes d'information "à large audience" sont annoncées dès mi-février.

Mais les logiciels des professionnels de santé et des hôpitaux ne sont pas encore tous compatibles avec "Mon espace sante", dont "l'alimentation massive" et automatisée est attendue en 2023.

(Source AFP)

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Médecins libéraux : la grève continue en cette " semaine du burn out "

La grève des médecins portée par le collectif Médecins pour Demain continue, selon un communiqué du 9 janvier 2023, sous la forme d'une grève de la PDSA (permanence des soins ou grève des gardes), dont on a moins parlé que la fermeture des cabinets. Elle dure depuis le début du mois de décembre 2022 et sollicite les services de l'Etat dans des processus de réquisition quotidiens.

Les arrêts maladie Covid sans jour de carence prolongés jusqu’à fin 2023

Les salariés positifs à la Covid-19 et qui ne peuvent pas télétravailler peuvent bénéficier d'arrêts maladie indemnisés sans vérification des conditions d'ouverture de droits et sans délai de carence. Les indemnités journalières pour ces salariés ainsi que pour les agents publics malades de la Covid-19 sont versées dès le premier jour d'arrêt et jusqu'au 31 décembre 2023 au plus tard.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %