Opérations anti drogues: plus de 750 "cibles judiciaires" interpellées

Publié le 28/03/2024 - 17:29
Mis à jour le 28/03/2024 - 17:18

Face aux critiques sur l'efficacité des opérations anti drogues dites "Place nette XXL", Gérald Darmanin a affirmé ce jeudi 28 mars 2024 que plus de la moitié des 1 357 personnes interpellées étaient des "objectifs" préalablement identifiés par la justice.

 ©
©

Il y a eu au total 1 357 interpellations, dont 751 "objectifs judiciaires", soit des personnes arrêtées à la demande de juges et non lors des contrôles sur la voie publique, a détaillé le ministre de l'Intérieur en déplacement à Dijon.

Alors que certains doutent de la capacité de ces opérations à cibler les têtes de réseau, le ministre a assuré qu'elles mettaient "durablement de côté des trafiquants notoires". "L'essentiel des interpellations correspondent bien à des gens qui ont des dossiers", essentiellement pour trafic de drogues, et se traduisent par "beaucoup de déferrements et de mandats de dépôt", a-t-il dit, en renvoyant vers la justice pour les détails.

''Place nette XXL''

Six opérations "Place nette XXL", qui impliquent de nombreux agents sur le terrain, sont en cours à Marseille, dans le Nord, en région parisienne, dans l'agglomération lyonnaise, à Dijon et Clermont-Ferrand et d'autres suivront "la semaine prochaine dans d'autres villes", a détaillé le ministre.

Au delà de ces opérations "de proximité" qui visent à démanteler les points de deal, M. Darmanin prévoit de se rendre prochainement au Maghreb et aux Émirats arabes unis pour chercher "en coopération internationale ceux qui dirigent ces réseaux", "les gros bonnets".

Dijon sceptique

Avant ces opérations dites "XXL", de premières opérations "Place nette" de moindre envergure avaient été menées dans plusieurs villes, y compris à Dijon après la mort d'un homme tué en novembre dans son lit par une balle perdue visant un point de deal.

L'opération avait laissé la population locale et certains policiers dubitatifs. Les syndicats regrettant notamment l'arrestation de "charbonneurs", les petits revendeurs de drogue, vite remplacés.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Anne Vignot sur les relations entre Besançon et Dijon : ”On n’est pas des copains, mais…” 

EXCLUSIVITÉ • Lors de l’inauguration de l’exposition Made in Germany au musée des Beaux-Arts de Besançon le 3 mai dernier, c’était la première fois que l’on voyait les maires de Besançon et Dijon réunis dans un même projet, voire complices, avec des discours positifs et élogieux l’un envers l’autre. On le sait, les relations entre les maires de Besançon et de Dijon n’ont jamais été particulièrement au beau fixe, alors qu’en est-il dans les coulisses ? Les élu(e)s d'une région doivent-ils forcément s'entendre et collaborer ? On a rencontré Anne Vignot pour en parler...

Remplacer la place de la Révolution par la place Charles Quint : la proposition du MFC rejetée

Fin 2023, la Ville de Besançon a mis en place des ”Ateliers citoyens” permettant aux Bisontin(e)s de faire des propositions sur tout sujet concernant la vie locale. Celles ayant obtenu le plus de suffrages, lors d'un vote en ligne du 15 mai au 5 juin, feront alors l'objet d'un vote en conseil municipal. Mais la proposition du Mouvement Franche-Comté est jugée irrecevable.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.39
ciel dégagé
le 19/05 à 18h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
68 %