Orgue en Ville ou l’orgue version hip hop, jazz, flamenco…

Publié le 05/07/2014 - 15:04
Mis à jour le 05/07/2014 - 15:11

Jusqu’au 13 juillet à Besançon, la 6e édition d’Orgue en Ville propose de découvrir que l’orgue "est loin d'être l'instrument rabat-joie que l'on imagine". A la veille des 50 petits concerts dans la Boucle de la Folle journée Bach – tous gratuits - du dimanche 6 juillet, Pauline Chabauty, vice-présidente de l’association Orgue en Ville, chargée de la communication, a bien voulu répondre à nos questions sur ce festival qui marie l’orgue à d’autres disciplines tels le théâtre, la danse, la photographie, la poésie..., et d'autres genres comme le jazz, la variété, le flamenco… et, cette année, le hip hop !

2014-07-05-_pauline_chabauty_orgue_ville.jpg
Pauline Chabauty, vice-présidente et chargée de la communication de l'association Orgue en Ville

festival

PUBLICITÉ

MaCommune.info : Pour cette 6e édition, Orgue en Ville se place sous le signe de Bach. Pourquoi avoir choisi de regrouper cette année la programmation sous une thématique générale ?

Pauline Chabauty : C’est vrai que nous ne l’avions jamais fait, mais nous avons toujours eu le souci d’une cohérence au sein du programme proposé durant le festival. Le choix d’un thème va dans ce sens. 2014, pour Pierre-Yves, qui est président du festival, directeur artistique et avant tout grand musicien, 14 est égal à Bach (b+a+c+h=2+1+3+8=14). Le choix était évident ! Une conférence sur Bach et le nombre sera donnée vendredi 11 juillet à 18h (sur réservation). Avis à ceux qui veulent en savoir plus !
 

Contrairement aux festivals d’orgue traditionnels, vous jetez des ponts entre l’orgue et d’autres instruments. Comment cela se traduit-il ? 

PC : Depuis 6 ans, dans l’idée de faire découvrir à un public plus large la musique pour orgue, nous proposons de nombreuses créations associant l’orgue à d’autres disciplines (le théâtre, la danse, la photographie, la poésie…), à d’autres genres (jazz, variété, improvisation, manouche, flamenco et hip hop cette année) et bien sûr à d’autres instruments à l’occasion de concerts de musique de chambre. Ce sont autant d’occasions pour faire dialoguer d’autres instruments, danseurs, comédiens, chanteurs avec l’orgue.
D’autres « ponts » consistent à proposer des transcriptions de musique pour orgue destinées à d’autres instruments (clavecin, piano, orchestre) ou inversement, à faire jouer des pièces pour orchestre ou piano à l’orgue.
 

Le point fort du festival est la journée Bach en Boucle, dimanche 6 juillet. En quoi va-t-elle consister ? 

PC : Bach en Boucle sera comme une folle journée Bach, durant laquelle toute la Boucle sera investie. Nous proposons une cinquantaine de petits concerts (d’une vingtaine de minutes chacun) dans 14 lieux (14 !) : église, chapelle, cours, salons… Le public pourra se concocter un programme sur mesure pour écouter Bach sous des formes diverses (il y aura du jazz, de la variété, du jazz manouche, des claquettes, du piano, toutes sortes de formation de musique de chambre…) en appréciant le patrimoine architectural bisontin.
Cette journée est aussi l’occasion d’un grand partenariat avec le Conservatoire.
Rendez-vous dès 9h30 pour un petit déjeuner en musique, au square Castan !
 

Quels sont les autres concerts à n’absolument pas manquer ? 

PC : Tous ! 
Le concert de ce soir (samedi 5 juillet) est une création mêlant une culture très actuelle qu’est celle du hip hop avec la musique intemporelle de Bach. C’est un projet que nous voulions mener depuis longtemps, dans cette idée d’association des genres. Ce sera une soirée d’une grande qualité et assez époustouflante. En écho samedi prochain (12 juillet) la création Cantata Flamenca, mêlant Bach et le flamenco, sera elle aussi très certainement une magnifique soirée.
Et le concert de clôture (dimanche 13 juillet) sera comme chaque année un moment d’une grand qualité musicale.
 

Si on vous demandait pourquoi assister aux concerts d' »Orgue en Ville« , que répondriez-vous ?

PC : Je répondrais que ce sont des concerts déconcertants, qui prouvent que l’orgue est loin d’être l’instrument rabat-joie que l’on imagine. Moi-même, qui ne suis absolument pas organiste et qui n’écoute pas volontiers des disques d’orgue, je suis surprise et ravie à chaque concert du festival, depuis 6 ans, tant le mélange proposé d’exigence artistique, de mélange des genres et de convivialité, rend ce répertoire accessible et séduisant.
 
Hormis le concert de clôture, les concerts sont gratuits. Plus d’infos dans notre agenda ci-dessous.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

publi-info • Chaque été, la Saline royale d’Arc-et-Senans crée l’événement, à la fois par ses expositions temporaires, mais aussi au travers d’un festival des jardins. En 2019, avec la Saline royale, nous fêterons les 50 ans de Woodstock, le célèbre festival de musique qui a rassemblé 500 000 personnes en août 1969 à deux heures de New-York.

Montreux Jazz Festival : Elton John et Joan Baez en tournée d’adieu

Montreux Jazz Festival : Elton John et Joan Baez en tournée d’adieu

Outre Elton John, Joan Baez et Anita Baker en tournée d'adieu, la 53e édition du festival de jazz de Montreux (Suisse), du 28 juin au 13 juillet 2019 , invitera aussi à entendre plusieurs "légendes" de la musique, comme Sting, ZZ Top, Quincy Jones ou Lauryn Hill.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.01
ciel dégagé
le 16/07 à 15h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.14 hPa
Humidité
39 %

Sondage