Alerte Témoin

Pain, fromage et viande : le tiercé gagnant en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 11/07/2019 - 14:30
Mis à jour le 09/08/2019 - 11:11

agro-alimentaire •

Le résultat de l'étude début juillet sur l’industrie agroalimentaire en Bourgogne Franche-Comté  est sans appel : la part de cette industrie dans la région est plus importante qu'au niveau national, l’emploi y est stable et contribue à la dynamique de nos campagnes.

Cave d'affinage des comté dans le fort des Rousses (Jura) ©Max LesZed.com CC2.0
Cave d'affinage des comté dans le fort des Rousses (Jura) ©Max LesZed.com CC2.0

En 2015, 3 300 établissements des industries agroalimentaires (IAA) sont présents dans la régionBourgogne-Franche-Comté.

Principalement des artisans

Un peu plus de 1 000 sont des établissements industriels, alors que près de 2 300 ont des activités artisanales (boulangerie-pâtisserie, charcuterie). L’ensemble de ces établissements emploient plus de 25 400 salariés auxquels s’ajoutent près de 2 600 intérimaires.

Boulangerie > produits laitiers > viandes

  • La boulangerie-pâtisserie représente le premier employeur des IAA avec 35,2 % de l’emploi total
  • La fabrication de produits laitiers occupe une place prépondérante en Bourgogne-Franche-Comté. Elle concentre 20,8 % de l’emploi régional des IAA. La BFC est d’ailleurs au premier rang national dans ce domaine.
  • Avec 5 000 emplois, la transformation de la viande est le troisième secteur employeur de la région

Une meilleure situation qu’au niveau national

La situation économique et financière des entreprises de la région est plus favorable qu’en France métropolitaine en 2016 et elle s’est sensiblement améliorée depuis trois ans.

En particulier, la fabrication de produits laitiers, très présente dans la région, porte la croissance économique du secteur. Le résultat brut d’exploitation des entreprises régionales passe de 185 millions d’€ à 226 millions en 2016.

Malgré la crise, l’emploi est stable

Entre 2007 et 2013, l’emploi salarié dans l’industrie agroalimentaire avait baissé, encore d’avantage qu’au niveau national. Mais depuis 2013, il est quasiment stable.

Part des activités par département

On peut voir que

  • dans le Doubs, les activités principales sont l’artisanat commercial (autour de Besançon, Montbéliard) et les produits laitiers (Haut-Doubs).
  • Dans le Jura, les IAA de produits laitiers sont les plus répandues, avec quelques artisanats commerciaux.
  • En Haute-Saône, la viande (Lure, Luxeuil) se dispute aux produits laitiers (Vesoul).
  • Dans le Territoire de Belfort, on trouve principalement des artisans commerciaux.

Le vin reste la spécialité de nos voisins Bourguignons.

Etude réalisée par la Direccte et la Draaf

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.05
ciel dégagé
le 04/04 à 6h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune