Pas de reprise pour Mory-Ducros Besançon

Publié le 30/01/2014 - 11:24
Mis à jour le 30/01/2014 - 11:24

Le site de transports de fret Mory-Ducros est sur le point de fermer définitivement ses portes à Besançon. 65 salariés sont concernés. Dès le mois de mars prochain, les premiers licenciements vont être prononcés, ce sera également le cas dans 38 autres sites du groupe en France. Le repreneur Arcol Industries ne compte pas garder le site bisontin.

 ©
©

Après une cessation de paiement, Mory-Ducros a été placé en redressement judiciaire en novembre 2013. 

Réunion de négociations avec le ministre du redressement productif

Une réunion de négociation s'est déroulée ce mercredi 29 janvier entre les syndicats, le repreneur et Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif pour tenter de négocier au mieux les indemnités de licenciement. Résultat : le repreneur propose 7.000 euros pour chaque salarié. Les syndicats demandent, en plus de cette somme, 1.000 euros à par année d'ancienneté pour chaque salarié.

Par ailleurs, il a été convenu que les salariés toucheraient 97% de leur salaire pour une durée d'un an pendant leur reclassement ainsi qu'une compensation de 300 euros de l'Etat s'ils retrouvent un emploi moins bien payé.

La première entreprise de transports de colis française prévoit de fermer 38 sites, dont celui de Besançon, soit la suppression de  2.935 emplois sur 5.000.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.66
légère pluie
le 15/07 à 21h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %