Philippe Mougin : "Le candidat UMP s’avère prêt à dire n’importe quoi"

Publié le 25/03/2014 - 16:31
Mis à jour le 26/03/2014 - 10:29

Dans un communiqué que maCommune.info a traité ce mardi matin, Jacques Grosperrin, candidat à la mairie de Besançon pour la liste UMP-UDI-Modem,  a déclaré que « Voter Front national c’est voter Fousseret » et que « Le Front national n’accèdera pas à la mairie, il ne résoudra pas les problèmes de Besanc?on ». Philippe Mougin, candidat du Front national, lui répond dans un nouveau communiqué dans lequel il déclare que « le candidat UMP s’avère prêt à dire n’importe quoi… quitte à sombrer dans le ridicule ! »

 ©
©

"Faut-il que Jacques GROSPERRIN soit à ce point désespéré pour qu’il se risque à livrer dans un récent communiqué de presse, une analyse aussi bidon : « … Le Front national n'accèdera pas à la mairie, il ne résoudra pas les problèmes de Besanc?on. (...) Voter Front National c'est voter Fousseret." rétorque Philippe Mougin.

Il ajoute que "Visiblement très secoué par le score de la liste « Besançon Bleu Marine », le candidat UMP s’avère prêt à dire n’importe quoi… quitte à sombrer dans le ridicule ! Car s’il est un parti politique en France qui fait très concrètement le jeu des socialistes et qui ne rate jamais une occasion de s’accoquiner avec la gauche, c’est bien l’UMP. 

Enfin le candidat frontiste questionne : Faut-il encore rappeler à M. GROSPERRIN que les différents élus UMP, DVD, UDI et autres apparentés siégeant au Conseil municipal de Besançon, dont certains figurent d’ailleurs sur sa liste, n’ont pas été ce que l’on pourrait appeler de grands opposants au Maire socialiste ? Mais comment en serait-il autrement puisque la différence politique entre M. GROSPERRIN et M. FOUSSERET est de l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette. Sur le fond politique, en effet, l’UMP partage les mêmes valeurs que le PS (poursuite d’une politique d’immigration massive, laxisme en matière de lutte contre l’insécurité, soumission totale face aux diktats de l’Union européenne, maintien du modèle économique ultralibéral qui détruit nos entreprises et nos emplois…)"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.63
légère pluie
le 27/09 à 12h00
Vent
6.17 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
79 %

Sondage