Alerte Témoin

Philippe Mougin répond à vos questions...

Publié le 28/03/2014 - 17:09
Mis à jour le 28/03/2014 - 19:52

Pour l'entre-deux tours des élections municipales à Besançon, les candidats ont accepté de répondre aux questions des lecteurs de maCommune.info, notamment sur leur programme. Voici les réponses du candidat de la liste FN Philippe Mougin.

dsc_9872.jpg
Philippe Mougin ©Alexane
Votre projet consiste en particulier à réintroduire le porc pour tous dans toutes les cantines scolaires. Quel est l’intérêt d'une telle mesure ?
  • Fifou (Montrapon) 

Réintroduire le porc dans les écoles fait partie d’une politique de LAÏCITÉ, qui est nationale, je le précise. Pas de passe droit pour les végétariens, les végétariens ou autres raisons y compris religieuses. Tout le monde est à la même enseigne. La cantine n’est pas obligatoire donc si les parents ne veulent pas y mettre leurs enfants pour une raison quelconque, ils peuvent s’arranger autrement… De toute façon, le problème ne se pose pas à Besançon puisqu’on y sert du porc dans les écoles (Longe de Porc à l’école Fanart il y a quelques jours. Je l’ai mentionné dans un média récemment)…

Vous voulez redonner la parole aux Bisontins tandis que votre présence au 2e tour risque d'aboutir à ce que quand bien même ils seraient majoritairement de droite (FN+UMP)  ils se retrouveront avec un maire de gauche. N'est-ce pas quelque peu contradictoire ? L'intérêt de votre parti serait-il donc plus important que celui des Bisontins ?
  • Jean-Philippe (Boucle)

Vous avez pu constater que depuis 40 ans le PS et l’UMP ont la même politique. Dès lors le Front national ne peut en aucune manière s’y associer. Je vous précise que les cadres de l’UMP « crachent » sur le front national depuis des années. Il ne vous aura pas échappé qu’à chaque élection, l’UMP demande à voter socialiste ou se retire pour faire « un barrage républicain ». … Encore M. Copé tout récemment. Dites-moi comment peut-on dans ces conditions demander à ses électeurs de reporter leurs voix à des gens qui ne les respectent pas ? Et qui plus est, en trahissant leur confiance…

À Besançon, l’UMP n’a pas besoin des voix du FN pour être battu, je vous le fais remarquer…..

Bonjour, L'élection municipale est une élection locale où l'implication, dans la vie publique et politique de la ville, pour chaque candidat est primordiale et somme toute cohérente. Dés lors, M Mougin, comment pouvez-vous prétendre à exercer le mandat de premier magistrat de notre ville, sans être connu des Bisontins et devrai-je rajouter, sans les connaitre ? Merci
  • Emmanuel (Montrapon Fontaine Ecu)

Pensez-vous que M. Fousseret était connu au niveau politique quand il réparait des machines à calculer avec sa Citroën?   Avant d’être connus, en règle générale les gens, quels qu’ils soient, ne le sont pas !  Vous avez raison en ce qui me concerne. Il y a 6 mois, je n’étais qu’un militant, comme il y en a beaucoup… inconnu. Quant à dire que je ne connais pas les Bisontins, vous n’êtes pas sans savoir que j’y suis né, y réside comme toute ma famille et mes amis…  Vous êtes donc bien mal informé.

 Quels sont vos projets pour la culture ?
  • Steeve (Les chaprais)

La culture est un élément très important pour une ville tout comme le sport. Il faut que la culture s’implante partout dans les quartiers et qu’elle soit un maillon  d’une chaine de rassemblement. Le budget de la ville ne sera pas réduit, mais vérifié quant à ses destinations tout comme le sport. Les associations doivent vivre aussi par les apports de leurs adhérents.

Pour les événements culturels servant au rayonnement de notre cité, ils sont à étudier au cas par cas en fonction de leur coût. Le Maire et son conseil ont, à mon avis, des comptes à rendre et les choses ne peuvent être décidées à la légère pour des grands événements culturels.

Bonjour, M. Mougin, je souhaiterais avoir votre avis et votre politique que vous allez mener en ce qui concerne les logements sociaux ?
  • Daniel (Rivotte)

Le logement est un sujet local épineux. Besançon a un taux de vacances de 10% contre 7% au niveau national. Je pense que beaucoup de logements peuvent être rénovés à destination du social et améliorés eu égard aux économies d’énergie. Les gens les plus démunis ne peuvent être accablés par des hausses de loyers extrêmes comme on à pu le voir  (90€ par mois), ce qui est anormal. Une augmentation est normale et logique, mais ne doit pas dépasser le taux prévu annuellement en France. Il faut également exiger une transparence dans l’attribution des logements. Il y aura aussi une préférence nationale à mettre en priorité. 

Pensez-vous qu'il serait juste d'éliminer des marchés publics les entreprises ou les associations se rendant coupables de discriminations ?
  • Alain (Montrapon)

En ce qui concerne les marchés publics, il faut donner une priorité aux entreprises, producteurs ou commerçants locaux ou régionaux, mais malheureusement la loi ne permet pas tout à l’instar des règlements Européens qui nous sont imposés par des gens non élus… Il faut sortir de cette politique.

En ce qui concerne les discriminations elles sont prévues et réprimées par la loi donc il n’y a aucun souci pour écarter ceux ou celles qui ne respecteraient pas la loi, toujours dans le respect de celle-ci. La loi, rien que la loi…

Que pouvez-vous faire pour résoudre l'insécurité dans nos quartiers et limiter les trafics de drogue ? Merci
  • Jean (Planoise)

Le Maire a des pouvoirs limités sur la sécurité qui est assurée principalement par la Police et la Gendarmerie nationale. 15000 postes ont été retirés par la droite et la gauche ces dernières années je vous le rappelle. Une erreur monumentale …

 Le Maire doit augmenter les services de police municipale, créer une brigade cynophile, augmenter la vidéosurveillance dans des points clés, réorganiser les missions dans le temps et dans l’espace. Armer la police municipale pour pouvoir lutter à armes égales contre les voyous armés est aussi une priorité.

Enfin, la police municipale doit coopérer et être complémentaire avec la PN pour réinvestir les quartiers et appréhender les auteurs de délits et en finir avec l’insécurité grandissante et les trafics en tous genres.  Mais ceci aura beaucoup de mal de se faire sans mettre en place une politique nationale cohérente en ce qui concerne la Justice …

Ajour du candidat 

J’ajouterai les choses suivantes :

La compétence, la discipline, la volonté, la soif de bien faire et de servir ses compatriotes n’a rien à voir avec  le fait d’être connu.  Beaucoup de bienfaiteurs de l’humanité, inventeurs ou découvreurs, étaient d’illustres inconnus avant d’être mis en lumière… La notoriété n’est pas primordiale pour bien faire.  Vous comprendrez sans doute mon état d’esprit. Je n’ai pas servi mon pays pendant plus de trois décennies pour être connu, mais pour servir l’intérêt général. C’est ma conception … Si les gens m’encouragent, c’est un plus et un carburant, mais mon action ne se limite pas à obtenir une notoriété et me faire connaître.  Servir mes concitoyens avec toute mon énergie et juste cela…

Mon adage est le suivant… Bien faire et laisser braire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.

Conseil municipal d’installation à Besançon : les modalités de participation du public

Le conseil municipal d’installation aura lieu le vendredi 3 juillet 2020 à 17 heures à la Chambre de commerce et d’Industrie du Doubs. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et au regard du nombre de conseillers municipaux, services, techniciens et journalistes, la participation du public sera limitée.

Remaniement, « après-Covid » : Macron répond à la presse régionale et reçoit les présidents des 3 assemblées

Emmanuel Macron accorde ce jeudi 2 juillet 2020, avant un remaniement annoncé comme imminent, une interview aux quotidiens régionaux à paraître vendredi, et reçoit à 17h30 les présidents des trois assemblées (Sénat, Assemblée nationale, Cese) qui lui remettront leurs recommandations, a annoncé l'Elysée. Ce seront les deux dernières étapes avant le remaniement prévu dans les jours qui viennent.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     12.57
    ciel dégagé
    le 04/07 à 0h00
    Vent
    0.52 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage