Pic de pollution : les députés rendent automatiques les restrictions de circulation

Publié le 21/05/2019 - 14:00
Mis à jour le 21/05/2019 - 10:46

Les députés ont voté le 20 mai 2019 en commission le principe de rendre automatiques les restrictions de circulation en cas de dépassement ou risque de dépassement du seuil d'alerte à la pollution.

Illustration  © wilhei Pxb CC0 ©
Illustration © wilhei Pxb CC0 ©

La commission du Développement durable de l’Assemblée a adopté à cette fin un amendement d’élus LREM au projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), avec l’avis favorable de la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Les préfets, qui en ont la possibilité mais pas l'obligation, "ne prennent pas toujours des mesures de restriction de la circulation des véhicules, notamment de réduction des vitesses maximales autorisées et de réduction des émissions des sources fixes et mobiles", appuient ces députés, au premier rang desquels la présidente de commission Barbara Pompili, issue des rangs écologistes. Le sujet est notamment sensible à Paris.

"Plus de 48.000 décès par an pourraient être attribués aux particules fines selon une étude de Santé publique France en 2016, dont plus de la moitié dans les agglomérations de plus de 100.000 habitants", justifient aussi les parlementaires.

Selon la ministre, il faut "d'abord agir sur la pollution de fond", autrement dit les causes de la pollution, mais "aussi agir rapidement en cas de pic de pollution".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
légère pluie
le 23/01 à 18h00
Vent
7.97 m/s
Pression
995 hPa
Humidité
95 %

Sondage