Pièces détachées automobiles : l’occasion, une alternative aux pièces neuves !

Publié le 14/04/2019 - 17:59
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:22

Questions-réponses • Le consommateur est-il en droit de demander que la réparation de son véhicule soit effectuée avec des pièces d’occasion, et non des pièces neuves ? C'est la question à laquelle répond Jean-Pierre Courtejaire de l'association de consommateurs l'UFC Que choisir du Doubs.

réparation automobile doubs ufc que choisir
réparation automobile doubs ufc que choisir
PUBLICITÉ

Depuis le 1er janvier 2017, selon le code de la consommation, les professionnels de l’automobile sont censés proposer pour l’entretien ou la réparation des véhicules de leurs clients (voitures particulières et camionnettes) une pièce de réemploi, issue de l’économie circulaire à la place d’une pièce neuve, ce qu’ils peuvent accepter ou refuser. Toutefois, pour être mise en œuvre, cette mesure nécessitait la publication d’un texte d’application.

Pourquoi reparle-t-on aujourd’hui de cette mesure ?

Jean-Pierre Courtejaire  : Tout simplement, parce qu’un arrêté d’application du 8 octobre 2018 relatif à l’information du consommateur sur les prix et les conditions de vente des pièces issues de l’économie circulaire pour ce type de prestations prévoyait l’entrée en vigueur le 1er jour du 6e mois de sa publication, soit le 1er avril 2019. 

Quels avantages pour le consommateur ?

JPC : C’est une manière de concilier, d’une part, la transition énergétique en prolongeant la durée de vie des voitures et en faisant un geste pour l’environnement et , d’autre part, le pouvoir d’achat en offrant la possibilité d’acquérir des pièces à moindre coût. Il faut savoir qu’environ 1 million d’automobiles sont mises au rebut chaque année en France avec souvent des pièces en bon état.

De quelles garanties dispose le consommateur en ce qui concerne des pièces d’occasion ?

JPC : Le consommateur peut être rassuré : les pièces issues de l’économie circulaire proviennent de centres de véhicules hors d’usage (VHU) agréés par l’État qui sont sécurisées et tracées ou sont des pièces remises en état selon les prescriptions des constructeurs.

Le professionnel est-il tenu de pouvoir fournir au client des pièces d’occasion ?

JPC : Selon le code de consommation, le professionnel de l’automobile est dispensé de son obligation de proposer des pièces de réemploi dans 3 cas :

  • Si l’intervention est réalisée à titre gratuit ou sous garantie contractuelle ou encore dans le cadre d’actions de rappel constructeur ;
  • Si les pièces d’occasion ne sont pas disponibles dans un délai compatible avec le délai d’immobilisation du véhicule ;
  • Si le professionnel estime que les pièces de réemploi sont susceptibles de présenter un risque important pour l’environnement, la santé publique ou la sécurité routière 

UFC Que Choisir Doubs

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Internet : Free propose désormais la fibre avec le réseau « Doubs Très haut Débit »

Le fournisseur d'accès à internet commercialise dès cette fin avril 2019 son offre "Fibre Free" pour 33.000 foyers sur 104 communes du Doubs desservis par le Réseau d’Initiative publique Doubs THD (Doubs La Fibre). En juin, une deuxième phase d'ouverture est prévue pour commercialiser 3 000 prises supplémentaires dans le département.

Fermeture du magasin « À la bonne heure » à École-Valentin : des employés dans le flou…

Le samedi 13 avril 2019 à 14h30, l'entreprise « À la Bonne Heure » se situant dans la galerie marchande de Carrefour Valentin a fermé ses portes en raison de travaux pour une durée indéterminée. Le problème ? Les employés n'ont toujours pas reçu de courrier les informant de leur devenir…

Purement Chocolat à Besançon : « Je propose chaque année de nouvelles créations pour Pâques »

COMMERCE BEZAC KDO • Purement Chocolat a ouvert en septembre 2016 rue Tristan Bernard à Besançon. Claude Péquignot, artisan chocolatier depuis plus de 30 ans, confectionne moulages et autres chocolats pour toutes les occasions, y compris pour Pâques… Nous avons ouvert les portes de cette chocolaterie, un commerce Bezac Kdo.

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 8
ciel dégagé
le 24/04 à 21h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1006.89 hPa
Humidité
72 %

Sondage