Pierre Moscovici : il est "possible de faire une campagne économe" et "exemplaire"

Publié le 28/05/2014 - 12:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:38

Le PS Pierre Moscovici, qui fut directeur de campagne de François Hollande en 2012, a assuré mercredi qu'il était "possible de faire une campagne économe" et "exemplaire", alors que l'affaire "Bygmalion" de fausses factures à l'UMP jette le trouble sur les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. 

moscovici_hollande.jpg
mai 2013 ©roman
PUBLICITÉ

« J’ai été le directeur de la campagne présidentielle de François Hollande. Ce que je peux dire, c’est que pendant un an –notre campagne a été plus longue que celle de Nicolas Sarkozy et plus efficace puisque nous l’avons emporté– nous avions une obsession, une règle: respecter la loi« , a déclaré  Pierre Moscovici sur RFI. 

« Ce que j’ai toujours dit à mes équipes administratives et financières, c’est: +nous avons un plafond de dépenses, il est de 22 millions d’euros, nous serons en dessous et même nettement en dessous parce qu’il faut garder une marge de prudence pour le Conseil constitutionnel au cas où il voudrait réintégrer des dépenses, ce qu’il a fait« , a développé l’ancien ministre de 
l’Economie du gouvernement Ayrault. 

« Il faut être irréprochable, rigoureux, sérieux » 

« Il y a une logique implacable dans votre ménage, pour une entreprise, une collectivité: on commence par respecter leplafond de dépenses et on dépense en fonction du plafond. Manifestement, d’autres ont eu une autre logique qui consistait à dire on commence par dépenser et ensuite, on voit ce qu’on fait du plafond. C’est du moins ce qui apparaît d’après certaines accusations, y compris avec des fausses factures« , a-t-il poursuivi. 

« Il faut être irréprochable, rigoureux, sérieux. Il y a des règles et des lois en République et quand on est candidat à la plus haute fonction de l’Etat comme à n’importe quelle fonction, il faut les respecter. C’est ce que nous avons fait scrupuleusement. Cela veut dire qu’il est possible de faire une campagne économe, exemplaire, propre, qui respecte les règles. C’est indispensable. C’est aussi ça qu’ont exprimé les électeurs dimanche. Éthique, renouveau: il faut entendre ce message« , a conclu le député du Doubs, qui brigue un poste à la Commission européenne. 

Le nom de Nicolas Sarkozy a été lancé dans l’affaire Bygmalion lundi avec les aveux de son directeur adjoint de campagne Jérôme Lavrilleux selon lesquels des factures présentées à l’UMP par Bygmalion avaient en réalité servi à financer la campagne présidentielle de 2012, dont les comptes ont d’ores et déjà été rejetés. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.74
légère pluie
le 21/10 à 6h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1016.94 hPa
Humidité
94 %

Sondage