Plan de relance européen : la France touchera 5,1 milliards d’euros ce jeudi

Publié le 19/08/2021 - 08:23
Mis à jour le 19/08/2021 - 08:23

Ce jeudi 19 août 2021, la France percevra le premier versement du plan de relance européen, d’un montant de 5,1 milliards d’euros, a annoncé Bruno Le Maire au quotidien Sud Ouest. « Près de la moitié » du plan de relance français de 100 milliards d’euros est déjà engagée, s’est félicité le ministre de l’Économie.

 © FBK Bruno Le maire
© FBK Bruno Le maire

Ce plan doit être financé à hauteur d’environ 40 milliards jusqu’en 2026 par la Commission européenne, qui a approuvé le plan de relance français en juin. Cette aide européenne est financée pour la première fois par de la dette levée en commun, pour un montant total au niveau communautaire de 750 milliards d’euros du plan intitulé NextGenerationEU.

Jusqu’à 9 milliards d’euros pour l’Espagne

Grâce au plan de relance, la France devrait retrouver son niveau d’activité d’avant la crise dès la "fin 2021, et non pas début 2022", a ajouté Bruno Le Maire. Cet horizon est également celui prévu par l’Insee depuis début juillet. Ce mardi, l’Espagne, la Belgique, le Luxembourg et le Portugal ont eux aussi touché de premiers financements, allant jusqu’à 9 milliards d’euros pour l’Espagne.

Un second décaissement de l’aide européenne va être demandé par le gouvernement français à l’automne et devrait être versé début 2022 pour un montant d’environ à nouveau 5 milliards d’euros, a indiqué le ministère de l’Économie à l’Agence France-Presse. Bruno Le Maire doit visiter ce jeudi une PME de Bayonne bénéficiant de ce plan de relance.

"L’économie française tourne désormais à 99 % de ses capacités"

Près de la moitié de l’aide européenne perçue par la France sera dédiée à la transition écologique, avec 5,8 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments, 4,4 milliards pour moderniser le réseau ferroviaire et 1,9 milliard pour développer l’hydrogène décarboné. Un peu plus de 8 milliards d’euros seront consacrés à la numérisation des entreprises, des écoles et des administrations, tandis que le reste de l’enveloppe doit financer notamment des dépenses en faveur de l’emploi et de l’apprentissage des jeunes, la modernisation du système de santé et des programmes de formation professionnelle.

Bruno Le Maire s’est dit "confiant" pour les mois qui viennent, car "l’économie française tourne désormais à 99 % de ses capacités par rapport à 2019". Il en veut pour preuve que, "pour la première semaine d’août 2021, les achats en carte bleue sont supérieurs de 17 % à la même semaine de 2019", même si cette semaine précédait la mise en place du pass sanitaire, qui pourrait freiner la consommation.

Le ministre organisera le 30 août une réunion à Bercy avec les représentants d’organisations professionnelles, dont certaines demandent la prolongation des aides aux entreprises qui arrivent à échéance fin août. Si Bruno Le Maire avertit qu’en "régime de croisière normal l’État n’a pas vocation à diriger l’économie", il assure que "nous continuerons à soutenir ceux qui en ont besoin".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le 10 55 ouvre son parc extérieur à Chalezeule !

Anciennement implanté rue de Dole à Besançon, l’enseigne "10 55" a décidé de déménager afin de s’agrandir ! Les petits comme les grands pourront se faire plaisir cet été puisqu’elle ouvre son parc extérieur dès ce mois de juillet 2022 !

Titres-restaurants, retraites… Tout ce qui change au 1er juillet

Le mois de juillet 2022 signe l'entrée en vigueur d'un certain nombre de nouveautés. Hausse de certaines prestations sociales, fin des chaudières au fioul et au charbon, baisse du plafond des titres-restaurants… Comme à chaque début de mois, de nombreuses évolutions vont impacter le porte-monnaie des Français.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.08
ciel dégagé
le 02/07 à 6h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
70 %

Sondage