Plan social à GE : Le Maire assure l'intersyndicale de son "engagement total"

Publié le 26/07/2019 - 14:10
Mis à jour le 26/07/2019 - 14:10

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

general electric power belfort
© GE Power
PUBLICITÉ

« Je souhaite par la présente vous confirmer mon engagement total à vos côtés pour garantir la pérennité du site industriel de Belfort, et notamment celle des activités relatives à la production de turbines à gaz visées par les engagements« , a écrit le ministre de l’Economie, dans une lettre datée du 23 juillet.

M. Le Maire y précise « avoir demandé à General Electric de démontrer que les centres de décision en matière de conception, de production et de vente de turbines à gaz seraient maintenus à Belfort à l’issue des restructurations envisagées, conformément aux accords de 2014« , soulignant que « les discussions sur cette question (étaient) encore en cours ».

Lors de l’acquisition du pôle énergie d’Alstom, en 2014, l’industriel américain s’était engagé à créer mille emplois et à maintenir l’essentiel des activités de turbines à gaz ainsi que le centre de décision mondiale de cette activité sur le site belfortain. Des pénalités lui ont été infligées pour ne pas avoir respecté sa promesse en termes d’emplois.

Une mise en demeure du gouvernement

Dans une lettre adressée au ministère de l’Economie le 18 juillet, l’intersyndicale avait mis en demeure le gouvernement de « faire respecter, par tout moyen, l’accord du 4 novembre 2014″ et d’exiger de GE qu’il suspende la mise en oeuvre du plan social « tant que l’accord du 4 novembre ne sera pas appliqué ».

Dans sa réponse, le ministre invite l’intersyndicale « à transmettre à (ses) équipes tout élément en (sa) possession qui permettrait de démontrer d’éventuels manquements passés de General Electric à ses obligations ou de formuler une analyse plus précise sur le plan présenté » par le géant américain. « C’est à cette seule condition d’une analyse robuste et partagée que nous pourrons obtenir des évolutions de ce plan », souligne M. Le Maire.

GE a annoncé fin mai son intention de supprimer environ 1.050 postes en France, dont presque 800 dans l’entité turbines à gaz à Belfort, soit la moitié de ses effectifs. Le géant américain emploie quelque 4.300 salariés sur le site de Belfort, dont 1.900 dans l’entité qui fabrique des turbines à gaz.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.35
ciel dégagé
le 16/09 à 6h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
89 %

Sondage