Planoise : "Collège Mort" à Diderot

Publié le 17/02/2020 - 10:15
Mis à jour le 17/02/2020 - 10:40

Les parents n’ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d’enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l’école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Les actions

Lundi 17 février 2020

  • Collège mort à Planoise  et cortège jusqu’à à l’inspection académique du Doubs à 17h

Manifestation du mardi 18 février 2020

  • Grève des enseignants au collège Diderot
  • 16h30 : école Mandela à Bethoncourt
  • 15h30 : collège Lou Blazer à Montbéliard
  • 17h : Rassemblement au centre Nelson Mandela et marche des écoles, collèges et lycées de Planoise

Sur plus de 700 élèves, ils n'étaient qu'une quinzaine lundi matin à répondre à l'appel des professeurs du collège Diderot . Une opération "Collège mort" des parents d'élèves pour protester contre une des deux suppressions de classe en niveau de 3e à la rentrée prochaine, mais surtout contre la fin des moyens alloués aux enseignants référents qui permettent selon eux de garantir un climat scolaire serein au sein de l'établissement.

La suppression d'une décharge horaire de 38 heures par semaine sur le collège ne permettra plus selon les enseignants référents de mener des actions de rencontres dans les écoles, de café des parents, de recherche de stage pour les élèves de 3e de collaboration avec le monde de l'entreprise ou la découverte de nouveaux univers culturels. "Actuellement, le climat scolaire du Collège est satisfaisant. Les élèves s’y sentent bien (...) on ne veut pas que l’on casse ce qui marche...." confie une enseignante référente.

"Nous en avons assez que le quartier soit stigmatisé" une mère de famille du quartier Planoise

À 9h, les professeurs ont accueilli une petite centaine de parents d'élèves pour les informer de la situation. Après la journée collège mort, un cortège partira en fin d'après-midi de l'établissement pour rejoindre l'inspection académique du Doubs. Une délégation sera reçue par le Dasen (directeur académique des services des l'éducation nationale ) à 17h. 

"On aimerait qu’ils aient les mêmes chances qu’ailleurs.  On remercie vraiment l’engagement des enseignants auprès de nos enfants" déclarait une mère de famille.

Les candidats à l'élection municipale invités

Pour mieux se faire entendre, les enseignants ont joué la carte "municipale". Nicole Friess (Lutte Ouvrière) et Karim Bouhassoun (Bisontines - Bisontins) étaient présents. Cinq colistiers d'Anne Vignot sont également allés à la rencontre des parents. "Il n’est pas envisageable que la perte de trois divisions amène à des effectifs trop importants dans les classes" indiquait dès dimanche la candidate EELV-PS-PC Génération.s "Il est impensable d’imaginer la suppression complète des heures allouées aux missions des référents REP+ qui permettent de renforcer les liens entre les écoles, le collège et les lycées tant au niveau de la connaissance et de la confiance mutuelle que de la consolidation des savoirs fondamentaux, d’accompagner les élèves dans leur parcours d’orientation  de collaborer avec des écoles supérieures dans le cadre des parcours d’excellence …"

"Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons". Claire Arnoux, de la liste Besançon Verte et solidaire n'hésite pas à citer Victor Hugo pour apporter son soutien "total et entier aux acteurs de terrain et aux personnels éducatifs (...) Nous réitérons notre volonté de peser de tout notre poids contre ces politiques absurdes et nous nous engageons à venir en soutien de leurs combats...". La candidate devrait être présente pour la marche qui partira mardi du centre Nelson Mandela. 

Le candidat LR Ludovic Fagaut déplore un "état de fait" et remet en cause la politique gouvernementale dont "sont comptables les parlementaires qui se retrouvent sur une même liste (NDLR : Éric Alauzet et Fannette Charvier). À charge à eux de répondre de leur vote et de leurs positionnements..."

La FCPE du Doubs interpelle...

La fédération des conseils des parents d'élèves du Doubs (FCPE) appelle de son côté les parents à se mobiliser auprès des enseignants. "Les établissements classés en REP+ vont perdre des postes de référents qui sont essentiels. Force est de constater que l'éducation prioritaire est encore plus mise à mal jusqu'au primaire...."

Le rectorat reconnaît la baisse des dotations, notamment en raison d'une perte de 60 élèves à la rentrée prochaine, mais estime que grâce à la pondération réglementaire Rep +, le collège Diderot bénéficiera toujours d'un taux d'encadrement "très favorable". Le recteur devrait s'exprimer en ce début de semaine.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.12
légère pluie
le 22/06 à 6h00
Vent
3.8 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %