Vaccination : plus de 85 % des plus de 12 ans vaccinés en Franche-Comté

Publié le 17/09/2021 - 17:55
Mis à jour le 20/09/2021 - 10:57

La Bourgogne-Franche-Comté a passé la barre des plus de 2 millions d'habitants vaccinés dans un contexte de recul progressif de l'épidémie. Dans le même temps, les autorités sanitaires appellent les personnes à risque de forme grave de Covid-19 à une troisième dose de rappel.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Avec une incidence en population générale en baisse continue (59 cas pour 100 000 habitants), la Bourgogne-Franche-Comté s’inscrit dans la tendance nationale de repli de l’épidémie.La Nièvre et la Sâone-et-Loire sont passées en dessous du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants.

La charge hospitalière s'allège également avec 156 personnes admises pour des formes graves, dont 32 en soins critiques à l'échelle régionale. Le plateau de 180 -190 patients hospitalisés dans la région depuis fin août décroît.

14% des personnes vaccinables de la région (12 ans et plus) n’ont pas reçu leur première dose de vaccin. L'agence régionale de santé invite à nouveau les plus jeunes à se faire vacciner.

Par ailleurs, la campagne de vaccination devrait également s'accélère dans les collèges et  lycées. En Franche-Comté, 750 adolescents ont été pris en charge dans le cadre du parcours vaccinal proposé depuis la rentrée dans 54 établissements.

La totalité des 210 collèges et lycées de l'académie de Besançon devrait proposer la vaccination à tous les élèves d'ici les 15 jours à venir.

Couverture vaccinale ( 1 dose)

12-17 ans

73 %

12 ans et plus

86 %

18 ans et plus

87 %

18-49 ans

82 %

50-64 ans

89 %

65-74 ans

95 %

75 ans et plus

92 %

Qui est concerné par la dose de rappel ?

À l’approche de l’automne, les personnes les plus fragiles sont d’ores et déjà invitées à bénéficier d’une dose de rappel.

Sont concernés :

  • les résidents d’EHPAD et unités de soins de longue durée (USLD)
  • les personnes de plus de 65 ans,
  • les personnes à très haut risque de forme grave,
  • les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave,
  • les personnes sévèrement immunodéprimées,

Un délai d’au moins 6 mois est recommandé par les autorités scientifiques entre la primo-vaccination complète et l’administration de la dose de rappel.

Concrètement, si ces personnes ont été vaccinées selon un schéma à deux doses, la dose de rappel interviendra à partir de 6 mois après la deuxième dose.

Pour les patients immunodéprimés dont le schéma vaccinal comportait 3 injections, la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), si l’équipe médicale estime que la quatrième dose permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.

Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen sont également concernées par la campagne de rappel, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommandant alors un délai minimum de 4 semaines entre la première injection et ce rappel.

La campagne est organisée directement au sein des quelque 400 EHPAD de Bourgogne-Franche-Comté.

Les autres populations éligibles sont invitées à prendre rendez-vous dès à présent dans un centre de vaccination ou auprès de leur professionnel de santé de proximité (médecin, pharmacien, infirmier, sage- femme).

Les chiffres de santé publique France en Bourgogne Franche-Comté

Département

Incidence

Évolution  nbre de cas (sur 7 j.)

Taux de positivité

Hospitalisations

(réanimation)

Tension

hospitalière

Doubs

76 -21,65 % 1,7 % 22 (6) 15 %
Jura  53 -37,65 % 1,4 % 7 (1) 13 %

Haute-Saône

61 -10,29% 1,5  % 12 (2) 17 %

T. de Belfort

123 -15,75 % 2,3 % 28 (7) 28 %

Côte d'Or

57 -22,97 % 1,5 % 41 (15) 26 %

Saône-et-loire

39 -45,07 % 1,5 % 28 (3) 12 %

Nièvre

31 -26,19 % 1,2 % 6 (2) 17 %

Yonne

63 -14,86 % 1,6 % 20 (2) 11 %

Bourgogne-Franche-Comté

59 1,4 % 164 (38) 19 %

Covid-19 : les chiffres en Bourgogne Franche-Comté

Covid-19 Bourgogne-Franche-Comté statistiques

Taux d'incidence par département

Taux de positivité par région

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Santé

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Nutri-Score: visé par un classement défavorable, le Roquefort demande à être exempté

Le Roquefort, visé par un classement Nutri-Score défavorable, dénonce une "approche punitive" et réclame une exemption pour le célèbre fromage de brebis de l'Aveyron, au nom de la tradition et du respect d'un patrimoine gastronomique. Au delà du roquefort, le conseil national des appellations d’origine laitière (Cnaol), dont fait partie la filière Comté, estime que le Nutri score est "très discriminant" pour l'ensemble des filières fromagères.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.27
ciel dégagé
le 17/10 à 0h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
97 %

Sondage