Portugais tués sur la "route de la mort": deux ans avec sursis pour le chauffeur

Publié le 25/11/2020 - 16:25
Mis à jour le 25/11/2020 - 16:25

Le tribunal correctionnel de Mâcon a condamné mercredi 25 novembre 2020 à deux ans de prison avec sursis le chauffeur d’un car dont l’accident en janvier 2017 avait fait quatre morts – des touristes portugais – sur la RN 79, surnommée « la route de la mort« .

 © Michiel1972 CC2
© Michiel1972 CC2

Le 8 janvier 2017, 32 Portugais vivant en Suisse, qui rentraient de vacances au Portugal, se trouvaient dans ce car d’une quarantaine de places en route pour Genève quand il est sorti de la route.

Henrique Beiroto Angelo, un Portugais de 44 ans qui répondait d'homicides involontaires et de blessures involontaires par conducteur de véhicule terrestre, s'est également vu interdire de conduite pendant cinq ans. Trois ans de prison avec sursis avaient été requis lors du procès début octobre.

Le procureur Éric Jallet avait évoqué pour l'accusation "une accumulation de fautes personnelles du chauffeur à partir de la vitesse inadaptée en raison du verglas".

Les sociétés Angelo Taxi et Rota das Gravuras, propriétaire du bus et compagnie de transports, ont quant à elles été condamnées respectivement à 28.000 euros et 50.000 euros d'amendes. Les deux entreprises étaient dirigées par Narciso Angelo, le père du chauffeur.

Le tribunal a estimé que les défauts d'entretien du bus et de sa remorque avaient contribué à la survenue de l'accident mais il a prononcé des peines inférieures aux réquisitions qui étaient de 100.000 euros d'amende contre chacune des deux personnes morales.

Juste avant l'accident, le véhicule roulait à près de 90 kilomètres/heure, une vitesse jugée excessive en raison de la présence de verglas en ce début janvier. Peu auparavant, il avait même atteint 101 km/h, selon les rapports d'experts.

Le 8 janvier 2017, 32 Portugais vivant en Suisse, qui rentraient de vacances au Portugal, se trouvaient dans ce car d'une quarantaine de places en route pour Genève quand il est sorti de la route. L'accident, qui n'a impliqué aucun autre véhicule, était survenu vers 04H30 peu avant le viaduc de Charolles (Saône-et-Loire), entre Paray-le-Monial et Mâcon, à un endroit où la chaussée était glissante et en légère descente.

Le drame, qui avait également fait 28 blessés dont trois graves, avait suscité un vif émoi, d'autant plus qu'il venait après une série d'accidents sur cette route nationale 79, un tronçon de la RCEA (Route Centre-Europe Atlantique) qui traverse la France d'est en ouest.

La dangerosité de cet axe lui a valu le surnom de "route de la mort". Douze Portugais y étaient décédés le 29 mars 2016: ils venaient de Suisse et avaient été tués dans la collision de leur fourgon, transformé en minibus, et d'un poids lourd, sur cette même nationale, mais dans l'Allier.

Plus d'un milliard d'euros ont été engagés par l'État pour aménager et sécuriser cette portion de la RCEA.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.61
ciel dégagé
le 19/05 à 6h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
99 %