Présidentielle : Montebourg se démarque de Mélenchon, trop "sectaire"

Publié le 10/10/2021 - 19:23
Mis à jour le 10/10/2021 - 19:05

Le candidat ex-PS à la présidentielle Arnaud Montebourg entend oeuvrer à la recomposition de la gauche et construire un « rassemblement » allant potentiellement « des gaullistes aux communistes », en se démarquant aussi bien de Jean-Luc Mélenchon, jugé « trop sectaire », que de l’extrême droite.

Arnaud Montebourg à Besançon en 2016. © Alexane Alfaro
Arnaud Montebourg à Besançon en 2016. © Alexane Alfaro

"Il faut que nous construisions une sorte de Conseil national de la résistance nouvelle formule, au regard des risques qui pèsent sur notre nation, allant des gaullistes aux communistes. Il se construira dans la campagne", a plaidé dimanche à Europe 1-Cnews-Les Echos M. Montebourg, qui appelle à "s'ouvrir" et ne pas rester "sectaire".

L'ancien ministre du Redressement productif sous François Hollande, qui s'est lancé hors parti, veut "proposer une vision du pays qui est nouvelle, qui n'a jamais été vraiment défendue à gauche, sauf à un certain moment par Jean-Pierre Chevènement", ancien ministre à la fois républicain, social et souverainiste.

"Les enjeux écologiques, climatiques et de souveraineté qui sont devant nous, nous obligent à restructurer la vision que la gauche a toujours eue", insiste M. Montebourg.

"La proposition que je formule est une proposition rassembleuse"

Le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon "ne peut pas gagner, c'est une des raisons pour lesquelles je suis candidat", soutient celui qui est crédité de 2 à 4% des intentions de vote dans les derniers sondages.

"La proposition que je formule est une proposition rassembleuse. La sienne est malheureusement excessivement radicale et sectaire", épingle-t-il. "Nous pouvons avoir une solution, une stratégie républicaine pour remonter le pays", assure le promoteur de la "remontada" et chantre de la réindustralisation.

"On n'a pas besoin de l'extrême droite pour traiter les problèmes de notre pays", a-t-il ajouté, étrillant au passage Eric Zemmour, candidat putatif, un "télévangéliste dont le seul programme est: +les arabes à la mer+".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.16
nuageux
le 17/08 à 12h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
48 %

Sondage