Prison de Lure : "Sans surprise, une nouvelle déception" (Michel Raison)

Publié le 04/04/2019 - 18:18
Mis à jour le 04/04/2019 - 18:21

Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, a tenu à accompagner Eric Houlley, maire de Lure, lors de son entretien à Matignon avec Florence Hermite, conseillère technique justice, Laurent Carrié, conseiller technique chargé des politiques territoriales et Xavier Chinaud, conseiller politique du Premier ministre.

© dr ©
© dr ©

Le sénateur précise, ce 3 avril 2019, dans un communiqué de presse qu'il "était nécessaire de mener le combat jusqu’au bout avant de pouvoir travailler sur les mesures de réparation du préjudice subi, aussi faibles soient-elles. Cette visite est pour lui, "sans surprise, une nouvelle déception".

Pour rappel, la prison historique de la cité du sapeur fut fermée par Christiane Taubira, garde des Sceaux, en 2014. De passage en Haute-Saône en 2015, François Hollande, alors président de la République, avait promis la création d’une nouvelle prison en lieu et place de la précédente. Fin 2018, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, prit – à la surprise générale – la décision de ne pas inscrire sur la carte pénitentiaire à l’horizon 2022 la construction d’une nouvelle prison à Lure.

"Il est regrettable que le flou ait été entretenu aussi longtemps par le ministère de la Justice"

Michel Raison explique prendre acte de la décision du gouvernement "d’assumer politiquement sa décision d’abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire à Lure, en ne se défaussant plus sur les gouvernements précédents".

Selon le sénateur de Haute-Saône, "cette franchise est certes utile mais bien tardive car l'actuel gouvernement savait depuis de nombreux mois qu’il abandonnerait le projet promis par François Hollande". Il estime être "regrettable que le flou ait été entretenu aussi longtemps par le ministère de la Justice".

Le Sénateur prend également acte de l’engagement pris ce jour par les collaborateurs du Premier Ministre en faveur de l’installation à Lure d’un service public relevant par exemple de la Sécurité, de la Santé ou encore des Finances publiques. Ce projet sera intégré au contrat de territoire proposé par l’Etat à la ville de Lure.

Pour autant, il reste "très vigilant car coutumier du fonctionnement ministériel qui promet et laisse espérer sans se soucier des déceptions légitimes qu’il peut faire naître", nous indique-t-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.33
légères chutes de neige
le 28/11 à 6h00
Vent
2.94 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage