Produits bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Publié le 22/08/2019 - 16:00
Mis à jour le 23/08/2019 - 08:21

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

pomme
illustration © Phxere CC0
PUBLICITÉ

« On ne voit pas ce qui justifie que la grande distribution se gave » a déclaré Alain Bazot, le président de l’UFC-Que Choisir au micro de France Info en dénonçant les marges brutes faites par les grandes surfaces sur les produits bio. Les plus importantes sont réalisées sur les trois produits les plus achetés par les Français : la pomme de terre, la tomate et la pomme. Sur une pomme « traditionnelle », « la grande distribution va prendre près de 90 centimes de marge (…) Mais quand elle vend une pomme bio, elle en prend près de 2,20 euros« , soit plus du double.

L’organisme de défense des consommateurs a étudié pendant un an les prix des 24 fruits et légumes les plus consommés en France. Et le constat, publié ce jeudi 22 août 2019 , est sans appel : le bio est une poule aux œufs d’or pour la grande distribution.

Les marges sont 75% plus élevées que sur les productions conventionnelles. Pire, pour certains produits, telles que les pommes, l’augmentation peut atteindre 149%. Une différence que rien ne justifie, explique l’UFC-Que Choisir, et qui touche directement le porte-monnaie des consommateurs. 

121 euros en plus par an et par ménage

L’UFC Que Choisir a calculé que les ménages économiseraient 18%, ce qui représente 121 euros, sur leurs achats de fruits et légumes bio, si les grandes surfaces margeaient dans les mêmes proportions le bio et le conventionnel. 

Dans ses conclusions, l’association recommande aux consommateurs de se tourner vers les magasins spécialisés, en moyenne 19% moins chers.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.41
ciel dégagé
le 16/09 à 6h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
89 %

Sondage