Projet de loi de finances 2017 au Sénat : Michel Raison rejette le texte

Publié le 30/11/2016 - 15:37
Mis à jour le 30/11/2016 - 16:30

Le mardi 29 novembre 2016, la majorité sénatoriale, à laquelle appartient Michel Raison, sénateur de Haute-Saône a rejeté le projet de loi de finances 2017. Selon l’élu local, le gouvernement a présenté « une politique budgétaire sans cap« .

Pour Michel Raison, sénateur LR de Haute-Saône, "les recettes du projet de loi de finances 2017 ont été surestimées" (entre 3,5 et 6 milliards d’euros) et "les dépenses sous-estimées" (entre 1,1 et 2,1 milliards d’euros). Selon lui, plus de "25 milliards d’euros de mesures fiscales et budgétaires ne sont pas financés et reportés aux années suivantes, laissant la gestion de cette ardoise au prochain gouvernement". 

Concernant le plan d’économie de 50 milliards d’euros, il a été annulé donc pour l’élu local, "les dépenses publiques vont donc poursuivre leur augmentation en 2017 tandis que les prélèvements obligatoires ne diminueront pas contrairement à ce qui avait été promis aux français, ce qui affaiblit la crédibilité de la France sur la scène européenne et mondiale".  Michel Raison dénonce "l’insincérité flagrante reflet de l’échec de la politique budgétaire et fiscale conduite par François Hollande et Manuel Valls".  

La majorité sénatoriale a souhaité, en refusant ce texte, montrer que "les prévisions et promesses contenues dans le budget 2017 n’engagent visiblement plus personne, ce Gouvernement sachant apparemment qu’il n’aura pas à l’appliquer".

(Communiqué) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.26
couvert
le 04/07 à 12h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
23 %

Sondage