Protection des sources des journalistes, une promesse de François Hollande oubliée

Publié le 19/07/2016 - 16:18
Mis à jour le 19/07/2016 - 16:26

L'Assemblée nationale a adopté ce lundi 18 juillet 2016 un amendement de dernière minute du gouvernement qui devrait porter atteinte au secret et à la protection des sources des journalistes. 

 ©
©

Avant cet amendement, les journalistes n'étaient pas obligés de donner l'identité réelle de leurs sources d'information à la justice. Après cet amendement, s'il est voté par le Sénat, ils seront obligés de la donner. En cas de refus d'obtempérer, un journaliste encourra 7 ans de prison minimum. 

Plus concrètement, un journaliste qui publie une information classée "secret-défense" pourra craindre pour la sécurité de sa source, ce qui en dissuadera certains de publier ce genre d'information, et donc de manière plus générale, permettra de museler la presse.

L'amendement a été adopté par la gauche mais rejetée par la droite. Il passera par le Sénat en septembre prochain. 

Pour rappel, lors de sa campagne pour l'élection présidentielle en 2012, François Hollande avait déclaré : "Je renforcerai la loi sur la protection ses sources".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Sondages de l’Elysée : prison ferme requise contre Claude Guéant

Au procès des sondages de l'Elysée, l'accusation a requis mardi un an de prison dont six mois ferme contre l'ancien secrétaire général de la présidence (et ancien préfet du Doubs de 1998 à 2000), ainsi que des peines allant de l'amende à un an ferme pour quatre autres anciens proches de Nicolas Sarkozy.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légère pluie
le 27/11 à 6h00
Vent
5.4 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
92 %

Sondage