Avec le quartier O2, SMCI lance un nouveau concept d'habitat à Besançon

Publié le 26/05/2015 - 09:05
Mis à jour le 22/03/2017 - 16:51

En mars, le groupe immobilier SMCI a démarré le chantier d'un nouvel ensemble immobilier aux Tilleroyes tourné vers la nature. Sur six ha, c'est un nouveau quartier qui sortira progressivement de terre autour d'un nouveau concept "d'habitat collectif individualisé" qui se veut "en phase avec les attentes et les modes de vie d'aujourd'hui". Le promoteur souhaite apporter "une nouvelle respiration" à Besançon. Explications.

"Un habitat novateur, proche de son lieu de travail, offrant une qualité de vie et résolument adapté aux besoins et aux aspirations d’aujourd’hui". C'est toute l'ambition affichée par le groupe SMCI* pour son nouvel ensemble immobilier dont la première tranche s'étend sur 1,3 ha.

"Nous travaillons depuis cinq ans sur ce projet" indique Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI. "Suite à de nombreuses réflexions autour de la qualité de vie et des attentes des résidents, nous avons créé un concours d'architectes pour faire émerger de nouvelles idées. Nous nous sommes posés la question de savoir comment créer des logements qui répondent aux besoins et aux attentes d'aujourd'hui..."

"Le sentiment d'être en maison…" 

"L'idée est de se sentir à la campagne tout en étant en ville avec des logements qui mêlent les avantages de la maison et de l'appartement" précise Fabrice Jeannot. Comment ? Situé dans le quartier des Tilleroyes dans un environnement champêtre, ce programme immobilier est composé de petites résidences limitées à 2 étages sans vis à vis direct avec une architecture en escalier. "C’est une architecture rare dans nos régions, mais qui donne un côté contemporain à des bâtiments à taille humaine. Cette architecture nous permet de réaliser des entrées de plain-pied privatives pour chaque logement, de bénéficier de vues dégagées, et de profiter surtout de l’orientation sud du terrain pour tous les logements qui disposent tous de jardins, terrasses ou balcons. C'est un programme résolument tourné vers la nature de par sa situation, mais aussi grâce à un aménagement paysager soigné. Les trames végétales horizontales et verticales, la présence de toitures végétalisées font oublier les bâtiments qui se fondent dans leur environnement. "

Desservies par des allées piétonnes et arborées, les zones d’habitation sont exclusivement réservées aux modes doux via des venelles "où les enfants peuvent jouer". Les stationnements sont à 30 mètres, maximum des logements. 

Favoriser la primo-accession

Le quartier O2 a été conçu pour favoriser l'accès à la propriété en concevant des logements accessibles aux primo accédant aux familles. "Nous avons travaillé pour optimiser les coûts sans sacrifier la qualité afin de proposer des tarifs inférieurs de 20 % au prix moyen du marché du logement neuf à Besançon…"

Un des objectifs du programme est d'attirer des familles et des primo accédant avec des tarifs qui démarrent pour eux à 2.400 €/m². Certains logements ont par ailleurs été labellisés par le service habitat du Grand Besançon pour bénéficier, sous certaines conditions, d'aides pouvant atteindre 13.000 €. "Nous avons également des partenaires financiers qui permettent d'accéder à la propriété à des conditions avantageuses. Nous donnons aussi la possibilité de lisser l'impôt foncier sur 10 ans. Autant de services que nous proposons pour rendre l'accession au logement neuf le plus abordable possible…  

Le programme a également été élaboré pour limiter les coûts d’entretiens et donc les charges de copropriété : pas de parties communes couvertes (hall, palier stationnements couverts), pas d’équipements aux entretiens lourds (ascenseurs, portails et portes automatiques, etc.). "En collaboration avec un paysagiste et une société d’espaces verts, nous avons choisi des végétaux nécessitant peu d’entretien, comme par exemple une prairie à la place du gazon".

Chambre intergénérationnelle et modularité

Chaque logement dispose également d'une terrasse et d'un jardin privatif avec une vue dégagée. Mais c'est aussi dans leur conception même, que les bâtiments et les logements recouvrent d'autres innovations. "Comment faire évoluer son logement au fil des ans et des besoins ? Tout d'abord en permettant certains logements d'évoluer grâce à un concept de modularité intégrant les aspects techniques économiques et juridiques. Certains logements pourront, à moindre coût être regroupés ou divisés. Il y aussi la création pour certains logements d'une chambre dite intergénérationnelle. Il s'agit d’un espace indépendant qui comprend une chambre et une salle d’eau qui peut faire office d'un mini studio pour un adolescent, d'une petite salle de sport, d'un bureau dans le cadre d’une activité professionnelle à domicile ou d’un espace de vie pour une personne accompagnante… " 

Le groupe SMCI a souhaité démarrer le chantier de ce nouveau quartier au mois de mars avec quelques mois d’avance afin de soutenir l’activité locale du bâtiment et du BTP. Ce chantier, qui va mobiliser des entreprises locales, représente presque 200 emplois sur une durée d’un an.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Label Palette » reçoit le trophée « Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté »

Émanation du P’tit Dépanneur Comtois, la société Label Palette de Serre-les-Sapins dans le Grand Besançon a reçu ce jeudi 25 février 2021 dans ses locaux le trophée "Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté" de l'agence économique régionale (AER) pour son service d'aménagement évolutif en bois de récupération.

Besançon : deux boutiques proposent les menus des restaurateurs

En partenariat avec plusieurs organismes, le grossiste Métro a souhaité donner un coup de pouce aux restaurateurs du coin en ouvrant deux boutiques éphémères regroupant les menus des chefs du Grand Besançon. Fort de son succès, l'opération est renouvelée ce vendredi 26 et samedi 27 février 2021 pour la boutique au 58 rue des Granges Besançon (anciennement le K2).et samedi pour la seconde enseigne au sein des Galeries des Passages Pasteurs...

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

Grand Besançon Métropole : pas de hausse de la fiscalité en vue pour 2021

À l'instar de la Ville de Besançon, le Grand Besançon Métropole oriente son budget de telle sorte qu'aucune augmentation d'impôts n'est prévue en 2021 malgré l'impact de la crise sanitaire. Les orientations budgétaires seront discutées ce jeudi 25 février lors du conseil communautaire du GBM. Le vote définitif se tiendra le 8 avril prochain.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.6
ciel dégagé
le 28/02 à 18h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
58 %

Sondage