Quels sont les médicaments en ligne de mire ?

Publié le 01/02/2011 - 11:04
Mis à jour le 01/02/2011 - 11:04

77 médicaments et 12 familles de médicaments sont placés sous surveillance renforcée mais l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) précisent que les patients qui les utilisent ne doivent « en aucun cas les interrompre sans avoir consulté un pharmacien ou un médecin ».




 Tous les médicaments antidouleur à base de  dextropropoxyphène (Di-Antalvic, Propofan et génériques) feront l'objet d'un retrait d'autorisation de mise sur le marché le 1er mars. Déjà, en juin 2009, l’agence avait annoncé le retrait progressif de ces médicaments opiacés avant la demande de retriat définitif de la part de l'agence européenne du médicament (EMEA).

 

Le Noctran (troubles du sommeil), et qui recouvre trois principes actifs « sans intérêt », fait l'objet d'une proposition de retrait examinée en mars.

 

Le Celance, contre la maladie de Parkinson, ferait courir des risques de valvulopathie. L’arrêt de sa commercialisation a été demandé par le laboratoire

 

Le Multaq, médicament commercialisé en France depuis fin octobre 2010 et utilisé contre les troubles du rythme cardiaque, fait l’objet d’un suivi renforcé après le signalement de cas d’hépatites graves, notamment aux Etats-Unis.

 

Alli, une pilule anti-obésité vendue sans ordonnance va faire l’objet d’une réévaluation du rapport bénéfice/risque car elle pourrait entraîner des troubles pancréatiques et hépatiques.

 

L’antidiabétique Actos doit également être réévalué en raison de risques cardio-vasculaires et de cancer de la vessie.

 

Le Roaccutane (isotrétinoïne et génériques), médicaments contre l’acné, doit également  faire l’objet d’une surveillance accrue en raison de risques psychiatriques et d’un risque de malformation du fœtus.

 

Le Buflomédil (ou Fonzylane), un vasodilatateur, devrait aussi bientôt disparaîtra des rayons des pharmacies d’ici 15 jours à 3 semaines.

 

Le Noctran des laboratoires Menarini, utilisé pour les troubles du sommeil associant  trois principes actifs "sans intérêt" fera l'objet en mars  d'une proposition de retrait.

la liste complète des 77 médicaments sous surveillance

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.99
légère pluie
le 12/07 à 15h00
Vent
4.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
90 %