Quid de l'avenir de Peugeot Scooters ?

Publié le 13/06/2018 - 09:31
Mis à jour le 13/06/2018 - 19:40

Une usine qui tourne "au ralenti", une perte nette de la société de 12 M€ en 2017, un manque de visibilité sur la stratégie de l'indien Mahindra qui pilote Peugeot Scooters depuis 2015 : "l'inquiétude grandit chez Peugeot Scooters" selon un article du journal les Échos

capture_decran_2018-06-13_a_08.37.42.png.jpg
capture_decran_2018-06-13_a_08.37.42.png.jpg
PUBLICITÉ

Selon le journal économique, un comité paritaire stratégique doit se tenir le 5 juillet. Les 480 salariés et la vingtaine d’intérimaires de l’usine de Mandeure attendent ce plan stratégique depuis plus d’un an de la part de l’industriel indien Mahindra qui détient depuis 2015 51 % du capital de Peugeot Scooters. 

Face à la situation, le comité d’entreprise de la société a exercé son droit d’alerte. À Mandeure, dans le pays de Montbéliard, l’usine sort entre 60 et 80 scooters par jour. Le volume de production a diminué de 20% depuis 2016. 

Fin 2017, le député de la 4e circonscription du Doubs Frédéric Barbier estimait que Peugeot Scooters « unique filière du 2 et 3 roues en France » devait être « bichonnée » et réclame « la mise en place d’un «plan scooter» à l’image de ce qui a été fait dans l’automobile« .  

PSA détient 49% de Peugeot Scooters. Fin mars, Carlos Tavares avait admis que la situation de l’entreprise était sérieuse et que PSA était prêt à accompagner Mahindra sur un plan de redressement. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9
légère pluie
le 15/10 à 21h00
Vent
3.226 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage