Alerte Témoin

Rassemblements des musulmans de France : C'est "exiger des musulmans qu'ils s'excusent" selon I. Boudjekada

Publié le 26/09/2014 - 10:11
Mis à jour le 27/09/2014 - 09:06

Ismaël Boudjekada, ancien candidat à la mairie de Besançon, ne cesse de vouloir s'exposer sur la scène médiatique depuis son flop aux municipales 2014. Ce vendredi 26 septembre, il souhaite réagir sur les rassemblements au niveau national de la communauté musulmane en intitulant son communiqué "Quelles excuses devons-nous ?". Mais de quelles excuses parle-t-il ?

2014-03-03-ismael_boudjekada.jpg
Ismaël Boudjekada ©alexane alfaro

Billet d’humeur

Ce vendredi est une journée de mobilisation nationale menée par la communauté musulmane pour dénoncer les actes de barbarie qui se sont produits ces derniers mois et crier haut et fort que le terrorisme "n'est pas au nom de l'Islam". En effet, l'objectif de ces manifestations est également de lutter contre les amalgames qui peuvent rendre des sociétés islamophobes.

Comme nous l'indiquait Tahar Belhadj, président de la fédération régionale Alsace Franche-Comté de la mosquée de Paris, jeudi 25 septembre "Ce n'est pas au nom de l'Islam que ces atrocités se passent" et "Quand on analyse ce qu'est réellement l'Islam, l'étymologie du terme Islam, c'est paix, c'est quiétude, c'est relationnel. Quand on voit une telle barbarie réalisée au nom de l'Islam, on est consterné."

Par ailleurs, cette mobilisation n'invite pas uniquement la communauté musulmane mais aussi le reste de la population pour dénoncer ces actes.

Ce rassemblement, "une double erreur politique"

Dans son communiqué, I. Boudjekada déclare "Je veux dire mon effroi lorsque j'ai pris connaissance de cet appel. Si depuis que l'ultimatum de ces monstres a été rendu public, j'ai pris la parole, je trouve cet appel à la réunion des musulmans de France comme indécent et dangereux."

Selon lui, ce rassemblement représente "une double erreur politique" :

  • "la première consistant à exiger des musulmans qu'ils s'excusent d'actes qui ne correspondent en rien avec l'application de leur confession"
  • "La deuxième mettant en exergue un amalgame insupportable entre musulmans et terroristes, islam et islamisme."

Il ajoute que "Nous demandons aux musulmans d'agir en Français, par réaction communautariste. Comme s'ils devaient justifier leur attachement à la République. On décide donc de miser sur une réaction communautaire pour les dédouaner, nous dédouaner, des agissements de l'état islamique quand au même moment l'unité nationale est pourtant naturelle."

Le message est pourtant clair, personne ne demande d'excuses à personne et encore moins à la communauté musulmane et à l'Islam !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Célébration de l’Aïd-el-Kebir en Bourgogne-Franche-Comté : des règles sanitaires et environnementales à respecter

La fête de l’Aïd-el-Kébir devrait débuter vers le samedi 1er août 2020. La date, fixée par le conseil français du culte musulman, sera confirmée une dizaine de jours avant l’événement. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives au bien-être animal et commerciales, rappelle la préfecture de Bourgogne Franche-Comté.

La mosquée de Planoise, la dernière à rouvrir ses portes à ses fidèles à Besançon

Si la plupart des mosquées de Besançon ont pu rouvrir leurs portes le 13 juin dernier après le confinement, la mosquée de Planoise, la plus grande de la ville (1.500 m2) a dû retarder sa réouverture au 22 juin pour des raisons logistiques afin d'accueillir ses fidèles dans le respect des règles sanitaires contre la propagation du covid-19. Jouad Amarouch, président de l'association Al Fath de la mosquée de Planoise répond à nos questions.

Cette année, le Ramadan sera « source de paix et de spiritualité » tout en « participant à l’effort national » contre le coronavirus

Si dans plusieurs pays musulmans la question de maintenir ou non le Ramadan au mois d'avril cette année se pose en raison de la pandémie du covid-19, en France, il n'y aura aucun changement : le Ramadan commence ce vendredi 24 avril jusqu'au 24 mai 2020, nous confirme Khalid Jarmouni, président du Centre culturel islamique de Franche-Comté.

Les lieux de culte ne rouvriront pas avant juin selon Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s’est montré prudent sur la possibilité de rouvrir les lieux de culte lors du déconfinement, évoquant une période d’observation jusqu’à “mi-juin”, ont rapporté des responsables de culte et de loges maçonniques, après une audio-conférence ce mardi 21 avril avec le président.

Septième « urbi et orbi » de Noël pour le pape François

Le pape François doit adresser son traditionnel message "urbi et orbi" à la ville de Rome et au monde, en latin,  à l'occasion de son septième Noël dans ses fonctions, mercredi au Vatican, pour un vaste tour d'horizon des zones de conflits. Mardi soir, lors de sa traditionnelle homélie de la messe de Minuit, l'Argentin avait mis l'accent sur l'amour "inconditionnel" et "gratuit" face à la logique marchande  
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.39
    légère pluie
    le 04/08 à 15h00
    Vent
    2.95 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    31 %

    Sondage