Ré-insdustialisation : une première aide attribuée en Franche-Comté à Valdahon

Publié le 27/06/2011 - 14:42
Mis à jour le 27/06/2011 - 14:42

Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique vient d’octroyer une aide sous forme d’avance à la ré-industrialisation (ARI) pour un montant de 2 M€ à la société SIS de Valdahon, afin de soutenir ses projets de développement qui se traduiront, dans les trois prochaines années, par un investissement industriel de 6 M€ et par la création de près de 300 emplois.

L’entreprise SIS est née du regroupement en 1998 de trois sociétés en difficulté qui comptaient alors 63 employés. Spécialisée dans la maroquinerie, la fabrication de bracelets de montres et la gainerie, l’entreprise s’est progressivement développée pour être aujourd’hui un partenaire incontournable des principales maisons du luxe français qui ont recours au savoir-faire du personnel de cette société.

Au travers du rachat des anciens locaux de Technotime à Valdahon, SIS compte s’y développer tout en complétant sa présence à Avoudrey. Lors de l’instruction, il a été souligné : le caractère stratégique de la formation interne qui permet à des demandeurs d’emploi de rejoindre l’entreprise par la méthode de simulation (en partenariat avec Pôle Emploi), l’importance que revêt le maintien d’emplois et d’activités économiques en milieu rural, l’élévation du niveau industriel de l’entreprise qui devient un acteur majeur de la maroquinerie haut de gamme française  et la forte proportion de femmes dans l’entreprise.

L’ARI est l’une des 23 mesures issues des Etats Généraux de l’Industrie. Elle s’adresse aux entreprises ayant un projet d’investissement industriel contribuant par son ampleur et son potentiel économique à la ré-industrialisation de la France et à la création d’emplois. L’aide prend la forme d’une avance remboursable sans intérêt ni redevance.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.2
peu nuageux
le 28/02 à 12h00
Vent
3.51 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
81 %